Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   APS
  • lundi 17 juillet 2017 17:46

Tebboune ordonne le gel des décisions sur l'affectation des nouvelles réserves foncières agricoles

M. Tebboune a  instruit d'initier une opération portant révision des textes liés aux réserves foncières agricoles.

 

Le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné de geler les décisions portant l'affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage, indique lundi un communiqué des services du Premier ministre.

La décision a été prise au terme d'un Conseil interministériel présidé par M. Tebboune, consacré à l'examen de la situation des réserves foncières agricoles du domaine national, en présence des ministres de l'Intérieur et des Collectivités locales, des Finances et de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche.

Lors de cette réunion, "il a été procédé à l'évaluation des différents dispositifs mis en œuvre dans le cadre des politiques publiques destinées à assurer le renouveau agricole dans l'ensemble des régions du pays, notamment ceux relatifs à l'accès au foncier agricole et à la création de nouvelles exploitations", précise le communiqué.

A l'issue de l'exposé présenté par le ministre de l'Agriculture et après avoir évoqué les "dysfonctionnements, les anomalies et autres facteurs de blocage qui caractérisent le secteur", le Premier ministre a instruit les départements ministériels concernés en vue de "procéder au gel des décisions portant affectation des réserves foncières agricoles destinées à la création de nouvelles exploitations agricoles et d'élevage, notamment les fermes pilotes associant des partenaires privés, en attendant l'arbitrage du Conseil des participants de l'Etat (CPE) qui se tiendra prochainement".

M. Tebboune a également instruit d'initier une opération portant "révision des textes et dispositifs réglementaires présidant à la gestion, à l'affectation et à l'exploitation des réserves foncières agricoles en veillant à mettre un terme aux contradictions constatées" ainsi que ,"l'élaboration d'un nouveau cahier des charges déterminant les conditions d'accès aux réserves foncières agricoles du domaine national".

La même source a précisé que le gel ne concerne pas les investissements réels déjà réalisés.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • à quand l'annulation ou le gel de la débile nouvelle loi sur les retraites.cette décision a étè aussi prise par les mémes irrésponsables et incompétents.défendue par tout ce que le pays posséde comme forces du mal et déstructrices,FLN,RND,UGTA,FCE et autres pseudos cadres supérieures,animés beaucoups plus par un esprit psychopathe que celui de résponsabilité.

    Rapporter abbif lundi 17 juillet 2017 19:45
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda » (audio-vidéo)

Le talk de journalistes de RadioM est revenu sur l’affaire Al Qods et se quelle révèle dans l’opinion de chaque pays arabe ou pas.

L’Algérie a exporté via le port de Bejaia près de 460 000 tonnes de sucre en 10 mois

  Entre le 1er janvier et le 31 octobre 2016, les exportations de sucre via le port de Bejaia se sont établies à 338 480 tonnes.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.