Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Avril 2017

  •   Hani Ghoulami
  • jeudi 3 mars 2016 09:45

Algérie- ‘’Le m-paiement est une solution à l’absence de paiement en ligne‘’ (Kamel Haddar sur Radio M) (audio-vidéo)

Concernant imadrassati.com, l’idée est née du constat que ‘’8,5 millions d’élèves soit, 96% des effectifs scolarisés, sont en échec scolaire‘’ et qu’un tel service, avec ‘’une qualité, une structuration, une clarté et une synthèse (des cours proposés)‘’ n’est pas proposé sur le marché.

 

 

 M. Kamel Haddar a délimité les obstacles du ‘’e-entreprenariat‘’ en Algérie. Le leader du soutien scolaire en ligne payant, imadrassa.com, estime qu’il suffit d’avoir un esprit innovant et croire en ses ambitions.

L’innovation, et surtout l’aptitude à s’adapter, sont les clés de la réussite dans l’entreprenariat. C’est ce qu’a soutenu, en somme, M. Kamel Haddar, entrepreneur, consultant et développeur d’Algérie-focus, lors de son passage sur les ondes de RadioM.

Installé depuis 2012 en Algérie, après des études supérieures à l’étranger, M. Kamel Haddar estime que l’Algérie ‘’est une terre complètement vierge, où il y a beaucoup de choses à faire.

En effet, ‘’s’adapter et savoir faire’’, c’est ce que M. Kamel Haddar affirme avoir vite appliqué dès qu’il est venu en Algérie.

Concernant imadrassati.com, l’idée est née du constat que ‘’8,5 millions d’élèves soit, 96% des effectifs scolarisés, sont en échec scolaire‘’ et qu’un tel service, avec ‘’une qualité, une structuration, une clarté et une synthèse (des cours proposés)‘’ n’est pas proposé sur le marché. Pour contourner les obstacles concernant la rémunération de ces services, M. Kamel Haddar a opté pour le modèle m-payement, en partenariat avec un opérateur de téléphonie mobile.
Le e-paiement, soit le paiement par internet, demeure problématique pour les autorités algériennes. Seule la compagnie Air Algérie et les opérateurs mobiles ont la possibilité de payer via le CIB, car ils possèdent un ‘’réseau physique‘’ souligne M. Kamel Haddar.              

L'émission en vidéo : http://bit.ly/1TafYoH

 

Rééecouter l'émission 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

2 Commentaires

  • Djezzy est une marque forte avec un grand potentiel

    Elle doit de ce fait porterune politique volontariste de création de contenus, à l'image de ce qu'ont pu faire Orange en France, Bell canada ou Globo au Brésil
    A travers un réseau de télévision commerciale terrestre (la Sept, pour Société d'Edition et de Production Télévisuelle, filiale de Djezzy Networks), l'information (DjezzyNews) un grand portail internet, plusieurs sites spécialisés (Djezzy Interactive), une banque mobile (Djezzy Money), du M paiement (Djezzy Pay), la production audiovisuelle (Djezzy Entertainment), la musique (Djezzy Records ), l'édition (Djezzy publishing), la production cinématographique (Djezzy Studios), deux grands journaux quotidiens papier gratuits (Al Sabah-le matin, Al massa-le soir), sous la coupe de Djezzy Press

    Rapporter nader vendredi 4 mars 2016 10:27
  • Monsieur Haddar est un menteur, il a volé l'idée d'une jeune jeune startup Algerienne après avoir été leur mentor, un voleur de rêve en quelque sorte

    Rapporter Imadrassa vendredi 4 mars 2016 03:47
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

L’alerte de Brahim Hasnaoui : La moitié des entreprises privées algériennes du BTP en péril

A ne pas manquer

Prev Next

Maroc: Dans le Rif, une fronde persistante qui se radicalise politiquement

                                La tension reste toujours vive dans la région du Rif, dans le nord du Maroc, où le ton des manifestations contre '"'la hogra'' et le ''Makhzen'', sept mois après la mort dans d’atroces conditions d’un poissonnier se radicalise prenant parfois des contours ''indépendantistes''.

Réponse à Slim Othmani (I) - Le Partenariat public-privé et le risque de prédation en Algérie

    L’article de Slim Othmani sur les «6 Syndromes Phobiques de l’Economie Algérienne» a inspiré au chroniqueur Abed Charef des réflexions en 4 parties dont nous commençons la publication aujourd’hui. Le premier article porte sur l'interdiction de fait du partenariat public-privé (PPP) qui constitue bien un handicap pour les entreprises algériennes. Mais, estime-il, l’introduire en l’état actuel des choses contient un...

Maroc: Le gouvernement El Othmani à l'épreuve des revendications syndicales

       Le vote de confiance des deux chambres du Parlement est déjà acquis au nouveau chef de Gouvernement marocain Saad Eddine El Othmani. Il lui reste l'épreuve des centrales syndicales qui ont ferraillé dur contre l’ex-gouvernement pour rétablir le dialogue social.