Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Boualem Alami
  • jeudi 25 juin 2015 10:00

Algérie- Le projet fou d’un métro aérien pour la ville d’Alger

L’idée des ingénieurs de Cosider est de construire un métro aérien ou suspendu, pour desservir la dorsale sud d’Alger

Dans les cartons de l’entreprise chargée de la construction du métro d’Alger, Cosider, il y a un projet fou : un métro aérien pour les algérois. Pour le moment, c’est juste une idée, mais déjà conceptualisée.

 

L’idée des ingénieurs de Cosider est de construire un métro aérien ou suspendu, pour desservir la dorsale sud d’Alger. La méthode de construction utilise des modules précontraints installés par un lanceur directement depuis le tablier, sans gêner la circulation routière, qui peut être maintenue pendant toute la période des travaux sur l’axe autoroutier Ain Naadja -Benaknoun. Le rythme de construction sera accéléré pour la pose du viaduc à raison d’une travée de 30m par jour. L’utilisation de sous-systèmes standards déjà éprouvés réduit la période de développement et des tests pour le matériel roulant, le système de signalisation et les sous-stations d’alimentation électrique. Les rames ne fonctionneront pas par caténaires mais par un 3eme rail de 750 volts, alors que le tablier sera de sept mètres, suffisant pour deux rames circulant en sens inverse. La proposition de Cosider est présentée comme "une solution clé en main, qui intègre le matériel roulant, la voie, la signalisation, l’alimentation en énergie, les infrastructures de génie civil, les stations et le dépôt de maintenance".

Alger sur un métro perché

Tout l’ouvrage est conçu dès le départ pour assurer une capacité jusqu’à plus de 500.000 passagers par jour pour une plage horaire de 17 heures (6h-23h). Le projet porte sur une ligne de 15,2 km, 11 stations et un temps de trajets entre les deux terminus de 20 minutes avec un temps d’intervalle entre deux trains de 90 secondes. La ligne pourrait être construite en trois ans et demi de travaux et devrait desservir à partir de la halte des Ateliers, Kouba, Jolie Vue, Garidi, les Sources, Saïd Hamdine, Hydra, Cité Malki, Ben Aknoun, Aïn allah puis Chevalley. Dans les cartons, ce projet n’a pas encore été discuté au gouvernement. Mais, dans le cas d’un intérêt des autorités, ou d’éventuels sponsors, Cosider compte s’associer avec les entreprises françaises Alstom et le spécialiste des ouvrages d’art VSL. Le design des rames sera personnalisé, et inspiré par l’architecture et les couleurs de la ville d’Alger. Alger a déjà son tramway et son métro, actuellement en cours d’extension vers les  quartiers surpeuplés d’El Harrach et Ain Naadja, en attendant d’arriver à Bab El Oued vers 2017.


Évaluer cet élément
(18 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • techniquement tout est faisable , Cosider qui ne possède même pas une école de formation de ses futurs techniciens se permet de rêver , il suffit de constater ses réalisations depuis une quinzaine d'années et on devine la suite des événements.
    Restons sur terre et améliorer le peu de ce qui a été moyennement bien réalisé.
    Ce genre de souhait et de projet demande de la sagesse ,de la clairvoyance et surtout de la compétence , nous sommes incapable de produire sur terre de quoi se nourrir ( Céréales) ,et nous voulons réaliser de l'industrie aérienne , quelle prétention.

    Rapporter Abdelrrahmen mardi 7 juillet 2015 09:36
  • COSIDER EST UN FAUX NEZ

    C'est une proposition d'une société française qui n'a aucune expérience dans ce domaine du train aérien, et se sert de Cosider comme faux-nez pour faire croire que ce projet est algérien (en cas d’échec, probable, ils diront que c'est celui de Cosider).

    Ce projet prévoit en outre la fabrication des viaducs, des colonnes de support, des rails, des locomotives, des wagons EN FRANCE.
    .
    Ce serait un DÉSASTRE de faire un tel cadeau a une entreprise française, de surcroit sans aucune expérience dans ce domaine. Pourquoi payer des milliards de dollars pour devenir le cobaye des français et créer des emplois chez Marine Lepen et Sarkozy?
    .
    En outre, prétendre que ce projet n'aura "aucun impact sur la circulation" est une vaste fumisterie.
    Comment croyez vous qu'il vont acheminer les viaducs et les colonnes de support etc... jusqu’à l'autoroute? Par lévitation? Par hélicoptère? Avec le télé-transporteur a particules Gamma de Star Trek?
    .
    Non PAR LA ROUTE, donc chaos total sur la dorsale sud pendant la durée du montage de ces legos fabriqués ailleurs!
    .
    Bref, un projet conçu par des escrocs franchouillards pour enfumer notre pays avec des complicités locales!
    .
    Soyons vigilants et ne tombons pas dans le panneau!

    Rapporter Al Jazzair vendredi 26 juin 2015 20:49
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.