Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

  •   Rédaction HuffPost Algérie
  • jeudi 12 octobre 2017 06:02

Algérie - Les logements location-vente (AADL) coûteront 20% plus cher

Le prix d’un F3 dont la superficie est de 70 m² est désormais de 2,689.000 DA au lieu de 2.1 millions de dinars, soit une augmentation de près de 600.000 DA l'unité alors que pour le F4, dont la superficie est de 85 m², le prix passe de 2,7 millions de dinars à 3,385 milions DA, soit une différence à la hausse de près de 685.000 DA.

 

 

Les logements AADL coûteront 20% plus cher. La publication de l’arrêté interministériel fixant les éléments de calcul du coût de construction et du prix du logement destiné à la location-vente au 55e numéro du Journal officiel a fixé de nouveaux prix.

Ainsi les souscripteurs aux logements AADL programmes 2013 devront s'acquitter d'un supplément variant entre 600.000 et 690.000 dinars, selon le type de logement. 
Les bénéficiaires sont appelés à verser 25% du reste du montant du prix du logement après déduction des aides consenties par l’Etat et doivent s’acquitter de la différence pendant une durée n’excédant pas 25 ans, lit-on dans ce même texte.

Le prix d’un F3 dont la superficie est de 70 m² est désormais de 2,689.000 DA au lieu de 2.1 millions de dinars, soit une augmentation de près de 600.000 DA l'unité alors que pour le F4, dont la superficie est de 85 m², le prix passe de 2,7 millions de dinars à 3,385 milions DA, soit une différence à la hausse de près de 685.000 DA.

L’arrêté interministériel explique que le coût de réalisation de l’habitation destinée à la location-vente est fixé à 50.000 DA le mètre carré. S’ajoute à ce coût, le prix de réalisation des VRD qui est fixé à 589.000 DA par logement.

Dans les autres articles de l’arrêté, sont citées les différentes aides de l’Etat à ce type de logement, à savoir l’abattement de 100% sur le prix de cession du terrain relevant du domaine privé de l’Etat et l’aide frontale de l’Etat fixée à 700.000 DA au profit de chaque bénéficiaire d’un logement.

Il est précisé dans l’article 5 de l’arrêté que l’Etat prend en charge le coût total de réalisation des VRD tertiaires au profit des logements AADL inscrits au programme de 2001-2002. Cette mesure ne s’applique pas aux logements inscrits au programme de 2013, où l’Etat ne prend en charge que 72% du coût de réalisation des VRD.

Les prix fixés restent toutefois soutenus par l'Etat puisque les coûts réels du marché sont beaucoup plus élevés.

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

D’ici 2022 Sonatrach recrutera 12.000 personnes et, à compétence égale, priorisera les candidats du Sud

Ces milliers de recrutements, a expliqué le directeur exécutif des RH de Sonatrach, sont destinés à remplacer les effectifs « perdus » ces dix dernières années. Depuis 2008, a-t-il indiqué, 23.000 travailleurs ont pris leur retraite, soit « la moitié des effectifs », et les cinq dernières années ont connu une véritable saignée, avec 15.000 départs à la retraite.

Flash d’infos de Radio M.

Nous vous présentons le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.