Rapporter un commentaire

Quand on se tait devant la censure de sites kabylistes,on ne favorise pas la liberté d'expression.Quand c'est le MAK qui est visé et pourchassé personne dans les milieux journalistiques algériens n'ose ne serait-ce que de rapporter l'information.Quand Ferhat Mehenni est insulté ,diffamé et qu'on appelle à son lynchage; la presse écrite indépendante...d'elle -même se tait et verse dans le mensonge par omission.Non messieurs la liberté n'est pas à géométrie variable.Il faut dénoncer toutes les impostures sans exception pour être crédible.
Non à la censure d'où qu'elle vienne !