Rapporter un commentaire

LA COUR DE JUSTICE EUROPÉENNE

Entre temps, en 1830 précisément, les parlementaires de le Douce France votaient à l´unanimité la colonisation de la Principauté d´Alger, colonie ottomane. Chose faite.

Parmi ces parlementaires on notait laprésence du sieur Victor Hugo, d´autres intellectuels "socialistes" et tenants des " droits de l´homme, soutenus par la Cour Suprême de la France, l´embryon de notre Cour de Justice Européenne à nous, en notre temps, en 2017.

Le paradoxe est que certins naïfs zélés, croient dur comme fer que cette Cour de " Justice " européenne, comme d´ailleurs Human Right Watch et d´autres théâtres sanguinaires, sont des entités légitimes et justes.....

Quans des millions de Juifs furent gazés en masse, quand les opposants allemendas et autres européens qui se questionnaient sur le fachisme furent massacrés, toutes les cours de " justice" de cette Europe furent absentes. Le reste
on le sait : plus de 20 millions de victimes civiles( Russes et autres Slaves dits " races inférieures", Juifs, Gitans sans oublier les millions de soldats, parmi ces derniers des Musulmans parcentaines de milliers enrôlés de force pour aider la France occupée. Mais qui occupait entre autre l´Algérie.....

Les vénérables juristes de cette Cour de " justice" européenne eux passent serinement leurs vacances sur les îles-Canaries, les Maldives etc.., territoites amazighs dont la population fut exteminée.

Quand le Mouvement Pour la Libération des îles-Canaries (tén´riffith) et autres territoires amazighs occupées par l´Espagne cherchèrent refuge en Algérie pendant la fin des années 1960, ils furent expulsés par le régime algérien sur les pressions de Franco.

De quoi s´agit-il dans cet article?

Un flux migratoire constiyué par des cohortes de centaines de milliers de citoyens africains fuyants la misère, les dictatures et les guerres. Du Nigéria, de l´Éthiopie, du Mali, du Niger, de l´Érythrée etc.., pays qui ont en commun des richesses inestimables (gaz, pétrole, diamant, or , métaux rares etc..), pays qui théorieuemnt devraient nourrir non des millions mais des milliards d´individus quand on songe aux terres délaissées.

Ces femmes, hommes et enfants fuient les enfers de Lagos et autres métropolis bâties en hâtes par les Chinois à coups de pétrodollats. En commun, ces pays ont des régimes dictatoriux, corrompus, vivant sur la rente, répliques de Idi Amin Dada ou Bokassa ,. Des généraux devenus empereurs, des régimes qui répriment, tuent, massacret alors que les guerres de religion et les guerres ethniques font rage.

Dans ces enfers pires que l´Enfer de Dante, tels le Soudan Du Sud, la Centrafrqieu, le Mali, le Mozambique, l´Afrique Du Sud post Nelsson Mandela, l´Angola, l´èrythrée, l´élites au pouvoir vit à coups de milliards de pétrodollars alors que
les peuples dépérissent.

Donc, ces centaines de milliers de réfugés traversent le désert du Sahara dans lequel des milliers meurent chaque année, regagnent la Libye l´autre enfer ou passent par Ceuta.

Ceuta et Mellilia, comme Gibraltar sont des zones tampon de la contrebande, du blanchissemnt d´argent qui font l´aubaines et du Maroc et de l´Espagne et de l´Angleterre.
Personne ne souhaite briser le statut.quo. En pratique, il suffit que le Maroc coupe les vivres et Ceuta tombe. Et il suffit de même pour l´Espagne de bloquer Gibraltar pour étouufer cette anclave anglaise.

Les uns et les autres y trouvent leur compte: les grands barons de la drogue dure (on ne parle pas du cannabias mais de la cocaïne, de l´héroine, de la Methamphétamien etc..). Le troc de l´or ou du diamant volés dans les mines informelles de l´Afrique en y laissnt des millions d´hectares dévastés et détruist par les produits chimiques. Les banques informelles pour blanchir des fortunes en quelques minutes. Bref, Ceuta et Mellilia sont l´Eldorado des grandes organisations mafieuses.

Entre temps, alors que les déséspérés africains forcent les grilles ils /elles sont enrôlés dans le trafic de tout genre. Prostitution, vols organisés, dealers etc., et de l´enfer africain ils tombent dans l´enfer européen.

Ce n´est ni le devoir, ni la faute du Maroc pour le culpabiliser.
La faute, le coeur du problème de ces flux migratoires de triuve dans les dictatures africaines...et le Maroc n´a besoin ni de la Cour de " Justice" européene ni de qui que ce soit pour régler ce flux.

Ce que l´autuer de l´article ne nomme pas ou éviqte de mentionner est que le Maroc est le seul pays de ce continent maudit quia adopté une vraie politique migratoire.
Des milliers de citoyens africains, ceux qui l´on désiré, se sont vus légaliser (permis de travial couverture sociale, école, assurance maladie etc..).

Ceux qui se sont déclarés. Les autres qui rêvent du "paradis" européen, Europe chute libre gangrenée par d´énormes problèmes sociaux, ceux la forcent la frontière de Ceuta. Et alors?

L´auteur de l´article ne mentionne pas non plus, l´autre flux migratoire inverse:
-Des milliers de citoyens espagnols fuyant la crise pour s´installer au Maroc( Tanger, Tétuan, Casablanca).
Ce qui est de leur droit, vue que le Nord du Maroc et le Sud de l´Espagne sont la même entité andalouse et en plus le Nord du Maroc est avant tout de culture et de moeurese andalouses et hispaniues.

Avant d´insinuer quoi que ce soit sur de présumés complots
marocains, il serait plus constructif d´éclairer les lectuers de Maghreb Énergent sur la genèse de ces flux migratoires.

-Les responsables ne sont ni le Marroc, ni l´Espagne mais bien les dictateurs illégitimes qui ont saccagé l´Afrique...plus que le colonialisme.

C´est intéressant. Les mêmes régimes qui aboient contre le colinialisme et fêtent leurs " martyrs" de la " libération" poussent leur peuple à chercher du pain...cehz le colonisateur....