Rapporter un commentaire

En réalité la présence de TMC dans la région de Tiaret n'a pas apporté les effets escomptés a la population locale.

Déjà, sa flotte de camions destinées a l'acheminement des conteneurs des ports vers l'usine donne un avant gout du sérieux du pseudo industriel, de sombres marques chinoises tractant des semi remorques déglinguées achetées a la hate sur le marché de l'occasion ou louées a des transporteurs bas de gamme.
A première vue, les ateliers sont vides a l'exception des chariots grossiers, fabriqués sur place par des ferronniers maladroits.
Si cette arnaque s'avere exacte, Mr Bouchouareb perdrait toute crédibilité dans ce domaine dont il fait son violon d'ingres, "dernaha djazairia" ne sera plus qu'un slogan creux !

Lancé en grandes pompes par le PM Mr Sellal, l'usine de montage de la marque Hyundai n'est autre que l'ancienne usine Sonitex (complexe lainier) des année 70 devenue Elatex après les restructurations des grands groupes dans les années 80, suivit du coup de grâce dans les années 90 coïncidant avec la décennie noire qu'a connu l'Algerie.
Or, aujourd'hui on traite mr Tahkout de tricheur même si cela n'est pas encore prouvé.

Sur le terrain, les gens se bousculent tous les jours que Dieu fait au portillon de l'usine TMC sise a Zaaroura (Tiaret) pour une hypothétique embauche.
La montée en cadence de l'usine n'est pas visible, vu la stagnation des recrutements.
Alors que l'on parle deja de la marque SAIPA (Iran) qui elle, est hébergée dans une ancienne usine du secteur public(chaussures) a Frenda, 50 km a l'ouest de Tiaret.
Une autre usine victime de la déstructuration du secteur public est dans le viseur de mr Tahkout, cette fois ci a Tissemsilt dans l'ex usine de la SNLB.

Mr Tahkout avec un investissement dérisoire récupère des ensembles industriels qui ont couté des sommes faramineuses a l'état et qui ont laissé en rade plusieurs milliers de pères de famille.
Le temps est donc venu où l'état doit demander des comptes au-delà de la supposée arnaque dont mr Tahkout est montré du doigt.
Car faire du SKD n'apporte rien a l'état, économiquement.
Ce n'est qu'un passage, une étape peut être est nécessaire mais qui doit vite être zapée.

Le montage n'est rentable que dans le cadre d'une sous-traitance locale de PME qui doivent graviter autour du montage et que mr Tahkout doit promouvoir le plus vite possible en attirant les équipementiers de la marque a s'implanter dans le cadre de joint-ventures.
Pour Mr Tahkout, il est temps de renvoyer l'ascenseur ...

Les Tiaretiens attendent beaucoup de vous, ne les décevez pas !