Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 23 Janvier 2018

Maghreb Emergent

Maghreb Emergent

URL du site internet:

Une vingtaine de projets touristiques sont en cours de réalisation dans la wilaya d’Ouargla, sur les 40 avalisés à la fin de l’année 2017 par le ministère du Tourisme, a-t-on appris de la direction du tourisme et de l’artisanat (DTA).
Dix neuf (19) de ces projets sont en cours de réalisation, à des taux d’avancement estimés entre 40% et 90%, et concernent diverses infrastructures (village touristique, hôtel et motel), dont trois hôtels implantés à la zone des équipements à Ouargla, d’une capacité de 100 lits chacun, à livrer prochainement, a précisé le DTA, Abdallah Belaid.
Le reste des projets est en phase de règlement de certaines contraintes ayant gêné leur lancement, tels que le financement bancaire et le retard dans l’obtention du permis de construire, a-t-il signalé.
Le même responsable a fait part du lancement, cette année, de trois projets de grands hôtels au chef lieu de wilaya, susceptibles de contribuer à l’augmentation de la capacité d’accueil.
Ces structures sont appelées à booster le secteur à la faveur de l’amélioration des prestations touristiques et le renforcement du parc hôtelier qui totalise actuellement 29 structures hôtelières, cumulant une capacité de 1.775 lits.
L’investissement touristique dans la wilaya d’Ouargla a connu ces dernières années une relance, à la faveur des mécanismes préconisés par l’Etat pour encourager l’investissement dans le secteur.
Ces efforts visent la relance du tourisme saharien, en adoptant de nouveaux mécanismes et moyens susceptibles de promouvoir cette richesse et d’en faire de la région une destination touristique privilégiée.

APS

Quatre personnes se sont évanouies suite à une bousculade survenue lundi matin au niveau d’un point de passage du préside occupé de Mellilia, selon les autorités locales de la province de Nador.
Les quatre personnes en question ont été évacuées vers l’hôpital Hassani de Nador, précise la même source.

MAP

Le début d'un programme de rapatriement des Rohingyas réfugiés au Bangladesh qui était prévu mardi a été reporté pour des raisons de logistique, ont annoncé les autorités bangladaises.
"Il reste encore beaucoup de choses à organiser, notamment la liste des gens qui doivent rentrer et les vérifications" d'identité, a déclaré lundi à Reuters le responsable de la coordination des réfugiés au Bangladesh, Abul Kalam.
En vertu d'un accord conclu la semaine dernière entre Dacca et Naypyidaw, la Birmanie devrait accueillir sur une période de deux ans près de 690.000 Rohingyas ayant trouvé refuge au Bangladesh pour fuir des violences dans l'Etat de Rakhine (Arakan) depuis la fin du mois d'août.
Le Bangladesh prévoit d'installer cinq camps de transit à la frontière pour acheminer les réfugiés vers deux centres d'accueil du côté birman et un camp de 30.000 places.
La Birmanie s'est dite prête à accueillir les réfugiés de retour. "De notre côté, tout est prêt", a dit à Reuters le directeur général du ministère de l'Aide sociale, Ko Ko Naing.
Beaucoup de Rohingyas, des musulmans apatrides, refusent de rentrer en Birmanie tant que leur sécurité ne sera pas garantie et que la Birmanie refusera de leur accorder la citoyenneté et de les inclure sur la liste des minorités ethniques reconnues.
Ils demandent en outre la reconstruction de leurs maisons, mosquées et écoles incendiées ou endommagées lors de la campagne de répression militaire consécutive à des attaques d'insurgés Rohingyas contre des postes de police et une base de l'armée.
Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) insiste pour que leur retour soit volontaire.
Son secretaire général, Filippo Grandi, a estimé lui aussi lundi que beaucoup restait à faire pour préparer le retour des Rohingyas dans des conditions "acceptables et viables".
"Pour l'instant, nous n'avons rien entendu concernant la citoyenneté, les droits des Rohingyas dans l'Etat de Rakhine, la liberté de mouvement ou encore l'accès aux services", a-t-il dit à Reuters à Genève.

Reuters

La Chambre de commerce et d’industrie de Sfax (CCIS) organise une mission de prospection dans le domaine agroalimentaire, à Rio de Janeiro (Brésil), du 19 au 24 mars 2018, à l’occasion de la 30ème édition du Salon “Super Rio Expofood”, prévu du 20 au 22 mars 2018.
A souligner au passage que Super Rio Expofood est considéré comme un grand événement des acheteurs brésiliens organisé par l’Association des Supermarchés de Rio de Janeiro (ASSERJ).
Cette mission, organisée en partenariat avec l’ambassade de Tunisie à Brasilia, le consulat honoraire de Tunisie à Rio de Janeiro et la Chambre de commerce arabo-brésilienne, vise à promouvoir les exportations tunisiennes vers le Brésil qui connaît actuellement une diversification de ses habitudes alimentaires et une hausse importante de la consommation de certains produits importés notamment l’huile d’olive, indique la direction de la Chambre.
Au programme de la visite du Salon figurent des rencontres d’affaires, une séance de dégustation des produits tunisiens et des visites professionnelles.

TAP

Le travail a repris, dimanche, de manière "totale" à l’entreprise nationale de matériel de travaux publics (ENMTP) de Constantine, située sur la route menant à la commune d’Ain Samara, après une grève d'une semaine engagée par des centaines de travailleurs réclamant une amélioration salariale et une augmentation des primes, a-t-on constaté.
Après la reprise des travaux, des négociations ayant duré plusieurs heures ont été entamées entre le partenaire social et la direction de l'entreprise, portant notamment sur la plate-forme de revendications des travailleurs et sur les mises en demeure adressées par l'administration à l'encontre des grévistes, a affirmé, à l’APS, le secrétaire général de la section syndicale de l’entreprise, Moussa Madhkour.
Il a précisé, en ce sens, que cette rencontre a abordé plusieurs points ayant été consignés dans le procès-verbal de la réunion, signé par les deux parties, citant notamment ‘’la non prise en considération des mises en demeure adressées aux grévistes dans le cas où il y aurait reprise du travail’’.
Il a également été question d’accorder à l'employeur du temps pour débattre du bilan de l’entreprise et ses objectifs avec les chefs de toutes les filiales de l’ENMTP en vue de présenter, jeudi prochain, des propositions concernant l’amélioration des salaires au partenaire social.
L’entreprise nationale de matériel de travaux publics a connu une reprise partielle du travail jeudi dernier, après que des travailleurs aient refusé de reprendre leur travail par ‘’solidarité avec cinq collègues ayant fait l’objet d’une plainte déposée à leur encontre, mercredi dernier, par l'administration générale en sus de mises en demeure adressées aux travailleurs grévistes.
Le PDG de cette entreprise, Slimane Boulbed, avait indiqué, dans une précédente déclaration à l’APS, que l’ENMTP, spécialisée dans le développement, la fabrication et la distribution d'équipements mécaniques, emploie 1800 travailleurs répartis sur plusieurs unités, dont 1200 dans la zone industrielle d'Ain Smara, ajoutant que le mouvement de grève est initié par des travailleurs de la zone industrielle.

APS

Le trafic aérien a connu une importante progression au Maroc en 2017, avec une hausse de 11,63% du nombre des passagers ayant transité par les différents terminaux du Royaume, annonce, lundi, l’Office national des aéroports (ONDA).
“L’année 2017 est une année record pour les aéroports du Royaume qui ont accueilli 20.357.866 passagers, soit une forte hausse de l’ordre de +11,63%”, se réjouit l’ONDA.

MAP

Les travaux de réalisation d’une station de dessalement de l’eau de mer, destinée à alimenter en eau potable une large zone géographique de l’Est du pays, seront lancés, prochainement, dans la commune d’El Chatt (El Tarf), a-t-on appris du directeur local des ressources en eaux (DRE).
Les procédures administratives procédant le lancement de ce chantier ‘’sont actuellement en cours’’ et le cahier des charges de ce projet est ‘’en phase de finalisation’’, a précisé M. Mustapha Mechati soulignant que le projet, inscrit en 2006, a été relancé sur instruction du président de la République, Abdelaziz Bouteflika Il a détailla que la station de dessalement de l’eau de mer de la commune d’El Chatt devra assurer, une fois opérationnelle ‘’une sécurité hydrique’’ pour les wilayas d’El Tarf, Annaba, Skikda et Guelma. Selon le DRE, les capacités nominales de cette station de dessalement totalisent 300.000 m3/jour d’eau dont 80.000 m3 retenus pour El Tarf et 160.000 m3 pour la wilaya d’Annaba, ajoutant que le méga projet du secteur des ressources en eau s’étend sur une superficie de 16 hectares. Mettant en exergue les efforts déployés par l’Etat pour améliorer l’alimentation en eau potable (AEP) dans la wilaya d’El Tarf notamment, la même source a tenu à rappeler les nombreuses opérations décidées dans le cadre de la réhabilitation de la station flottante de la chaîne de Bouhadjar et de sa station de traitement ainsi que la réhabilitation de la conduite de transfert Dréan-Besbes via la station de pompage les Salines dont le premier lot a été mis en service en juillet dernier. A ces opérations d’envergure, s’ajoutent, a-t-il noté, une opération de réhabilitation de 40 forages de la wilaya d’El Tarf , où a-t-il attesté ‘’une amélioration en AEP est attendue’’, avec l’augmentation des capacités de stockage et la lutte contre les déperditions d’eau et les fuites au niveau des canalisations. M. Mechati a également souligné l’importance du renforcement des actions de sensibilisation des citoyens quant à l’économie de l’eau, ‘’un produit vital et précieux, imposant l’implication de tout un chacun pour garantir sa pérennité’’, a-t-il conclu.

APS

L’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) a achevé la mise en place des instances et bureaux régionaux et l’élaboration d’un programme de recyclage d’un nombre important de ses membres et agents, en préparation des prochaines élections municipales, a annoncé lundi le porte-parole du conseil de l’Instance, Anis Jarboui.
Joint par téléphone, il a expliqué que l’ISIE a décidé de déployer 108 agents dans les 27 bureaux régionaux, 244 agents dans les administrations régionales en plus de 391 coordinateurs locaux et 780 agents chargés de la réception des candidatures.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Jarboui a ajouté que, dans le cadre des préparatifs aux élections municipales prévues pour le 6 mai 2018, l’ISIE signera des contrats de collaboration avec plus de 2045 agents spécialisés dans la supervision de la campagne électorale. L’Instance a, en outre, prévu le déploiement, le jour du scrutin, de plus de 52 000 agents contractuels dans des postes de membres, chefs de centres et de bureaux de vote, a-t-il ajouté.
L’Instance va, bientôt, procéder à la formation et au recyclage de ses membres et agents dans les spécialités requises, dit-il.

TAP

Quatre unités mobiles pour l’amélioration de l’employabilité au profit de la population rurale, baptisées “Anajit”, seront lancées, mercredi à la commune Machraâ Belksiri de la province de Sidi Kacem.
Ces unités seront dotées d’une offre de services adaptée et spécialement conçue pour les populations rurales.

MAP

Facebook a dit lundi ne pas pouvoir garantir que les médias sociaux sont bons pour la démocratie, mais le groupe américain a assuré tout essayer pour empêcher des puissances étrangères d'influer sur le cours d'une élection ou propager des fausses informations.
Le premier réseau social fait face à des accusations de laxisme en matière de lutte contre les discours de haine et les fausses nouvelles et on lui reproche notamment d'avoir pu jouer un rôle dans l'ingérence présumée de la Russie dans la campagne électorale américaine de 2016, mais aussi en Grande-Bretagne et en France. Moscou rejette ces allégations.
Facebook, qui compte plus de deux milliards d'utilisateurs, a évoqué le rôle des médias sociaux dans la démocratie sur le blog d'un professeur de l'Université de Harvard, Cass Sunstein, et d'un employé travaillant sur le sujet.
"J'aimerais pouvoir garantir que les points positifs sont voués à l'emporter sur les négatifs, mais je ne peux pas", écrit Samidh Chakrabarti, chef produit de Facebook, dans son post.
Facebook, ajoute-t-il, a le "devoir moral de comprendre comment ces technologies sont utilisées et ce qui peut être fait pour rendre les communautés comme Facebook aussi représentatives, civiques et dignes de confiance que possible".
Samidh Chakrabarti a exprimé les regrets de Facebook concernant le fait que, selon le réseau social, près de 80.000 messages politiques créés par des acteurs russes ont été vus par quelque 126 millions d'Américains à l'occasion de la campagne électorale de 2016.
Facebook aurait dû faire mieux, écrit-il, ajoutant que l'entreprise a depuis corrigé le tir en désactivant les comptes suspects, en étendant le champ de diffusion des messages publicitaires électoraux au-delà de l'audience ciblée et en obligeant les auteurs des annonces en question à confirmer leur identité.
Samidh Chakrabarti a toutefois noté que Facebook avait contribué à la démocratie en incitant notamment davantage d'Américains à s'inscrire sur les listes électorales.
Les médias sociaux seront de nouveau mis à l'épreuve avec les élections législatives italiennes en mars, déjà marquées par des allégations de fausses nouvelles diffusées sur Facebook.

Reuters

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

La reprise des privatisations a provoqué un conflit à la tète de l’Etat est ce que vous pensez que :

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-LPA: De nouvelles mesures incitatives garanties aux promoteurs immobiliers

  Le ministre a instruit, par la même occasion, les commissions des wilayas de remplacer les promoteurs immobiliers se trouvant en difficulté de réalisation ou dont les chantiers se trouvent à l'arrêt.

La politique économique algérienne sera présentée par Messahel à Davos

Pour l’Algérie, il s’agit d’une visite «business» car la recherche de financements extérieurs est toujours d’actualité ainsi que le projet d’adhésion à l’OMC.

82% de la richesse mondiale détenus par 1% de la population (rapport Oxfam)

Pour les pays en développement, l'évasion fiscale entraîne chaque année un manque à gagner estimé à 100 milliards de dollars.