Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

  •   Algérie Presse Service
  • dimanche 15 avril 2018 20:02

La Grande Mosquée d'Alger livrée fin 2018 (Mohamed Aissa)

Le ministre des Affaires religieuses et des wakfs, Mohamed Aissa a affirmé, dimanche à Alger, que le projet de la Grande Mosquée d'Alger dont les travaux d'aménagement intérieur et de décoration viennent d'être lancés, serait livré vers la fin 2018.

 

Intervenant lors d'un cycle de formation au profit des imams sélectionnés pour encadrer la Grande Mosquée d'une capacité d'accueil de 120.000 fidèles, le ministre a indiqué que "les travaux d'aménagement intérieur et de décoration ont été lancées, de concert avec les architectes, designers, graphistes et calligraphes pour parachever les décors intérieurs et extérieurs".

"Actuellement, nous sommes en passe de former le staff religieux chargé de l'encadrement de la mosquée", a ajouté le ministre soulignant que "la formation sera nationale avec une expérience internationale qui tient compte du référent religieux national". La formation qui s'étalera sur huit (08) mois, permettra de sélectionner les plus compétents selon un plan d'action bien ficelé et des mécanismes d'évaluation sur plusieurs étapes, a ajouté M. Aissa.

"Nous souhaitons tirer profit des modèles de gestion de certaines mosquées à l'image d'Al-Azhar (Egypte), des mosquées des deux Lieux saints (Arabie saoudite) et de la mosquée de Zayed Ben Soltane ( Emirats arabes unis) et en choisir le plus approprié, ou bien mettre en place notre propre modèle", a-t-il ajouté.

 Concernant le projet de loi d'orientation du secteur, M. Aissa a expliqué qu'il sera élaboré et soumis au Parlement pour faire office d'"image unificatrice du religieux en Algérie qui reflète l'attachement du peuple à sa religion, celle de ses ancêtres et protège le référent religieux national".

Par ailleurs, M. Aissa a fait savoir que son ministère avait dégagé un montant de 100 millions de dinars, au titre de l'exercice 2018, pour l'impression de livres, ajoutant vouloir faire renaitre certains pratiques qui avaient disparu durant les années 90, telles les chairs scientifiques au sein des mosquées.


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Energie: Guitouni invite les opérateurs allemands à créer des sociétés mixtes en Algérie

  Le ministre a parlé de la volonté de l’Algérie de fabriquer des équipements localement dont principalement les panneaux solaires localement. 

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...