Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

  •   Aymen Zitouni
  • lundi 9 avril 2018 17:12

Algérie : Une enveloppe de 59 milliards de dinars dégagée pour réhabiliter le parc de Ben Aknoun

En plus de la rénovation du parc d’attraction et du zoo, il est prévu un terrain de golf,  des espaces de sport et de détente et même un parc aquatique.

 

Un investissement de 59 milliards de dinars a été engagé pour la réhabilitation et la modernisation du parc zoologique et d`attraction de Ben Aknoun a indiqué à la radio nationale le PDG de la Société d'investissement hôtelière (SIH), Hamid Melzi.

Selon lui, ce montant n’est que le budget prévisionnel pour ce projet de rénovation  financé par des emprunts bancaires remboursables sur 20 ans et qui devrait s’étaler sur 30 mois. Le coup d’envoi a été donné il y a une semaine à la clôture du parc longue de 22 km. « Nous sommes obligés d’abord sécuriser le parc avant de commencer l’infrastructure », a-t-il précisé.

La partie hôtellerie c’est le Sheraton d’Alger qui va la gérer. « On est en train d’étudier qui sera le meilleur pour gérer la partie parc d’attraction et la partie zoologie », a-t-il révélé.

En plus de la rénovation du parc d’attraction et du zoo, il est prévu, selon la même source, un terrain de golf,  des espaces de sport et de détente  et même un parc aquatique. Ce projet prévoit  d’atteindre 7,2 millions de visiteurs annuellement au lieu d'un million actuellement. Le droit d’accès est d’ores et déjà fixé, selon M. Melzi, à 100 dinars, alors qu’avec 1500 DA, le visiteur aura accès à tous les espaces y compris la restauration.

Par ailleurs, il a indiqué que la SIH ne va pas renouveler les contrats de concession pour les commerçants installés à l’intérieur du parc, alors que les salariés seront intégré à la SIH et bénéficieront de sa grille salariale.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bizarre , bizarre ..., d'un côté on ne cesse de parler d'austérité jusqu'à geler ( ou arrêter) des projets structurants et de l'autre on se permet de mettre sur la table 59 milliards de DA juste ^pour réhabiliter .des structures qui ne profitent qu'aux nantis du régime .. Un bon exemple de la mauvaise gouvernance. Si tant est qu'on ait eu un jour une bonne gouvernance .

    Rapporter Genzeric mardi 10 avril 2018 18:49
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Pétrole: Mékidèche appelle à la prudence face à la hausse des prix et à la poursuite des réformes

    Selon l’expert, « les variations actuelles à la hausse que l’on observe obéissent aux éléments de conjoncture, y compris géopolitiques. Pour le temps long, il faudra revenir aux fondamentaux de l’économie mondiale ».

France: Vincent Bolloré mis en examen, annonce son groupe

  Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi, sans contrôle judiciaire, dans l’enquête sur l’obtention de concessions en Afrique, a annoncé son groupe dans un communiqué.

Un vaccin indisponible dans un centre médical d’Alger, à quelques kilomètres du point d’approvisionnement

  Le ministre de la Santé a déclaré, lors de son passage devant le Conseil de la nation, que l’épidémie de rougeole qui a frappé le sud du pays était due « au refus des parents de vacciner leurs enfants ».