Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

  •   Lynda Abbou
  • lundi 9 avril 2018 16:22

Algérie: La circulation perturbée dans plusieurs quartiers de la capitale pour cause d’inauguration

Photo/  Ahmed Sahara Photo/ Ahmed Sahara

 

En cette journée d’inauguration, plusieurs personnes ont changé de programme ou l’ont carrément annulé à cause de l’arrêt du métro.

 

L’inauguration officielle  des deux extensions du métro d’Alger, Place des Martyrs et Ain Naadja, et de la mosquée Ketchaoua, à la basse Casbah d’Alger par le président de la république Abdelaziz Bouteflika ce matin,  a causé des perturbations  de circulation dans la capitale et sa banlieue. En parallèle, plusieurs axes ont connu une circulation  exceptionnellement fluide.

Les axes Ain Benian vers Bab El Oued et Cheraga vers Alger-centre par Chevaly qui connaissent quotidiennement  des embouteillages monstres, ont connu une circulation exceptionnellement fluide ce matin, a constaté Maghreb Emergent. 

La circulation entre Bab El Oued et La Grande Poste ce faisait de manière alternative. La voie était ouverte d’un moment à l’autre par les policiers pour permettre aux véhicules de passer. Dans les alentours, le stationnement des taxis était tout simplement interdit et les parkings de quartiers à l’instar de celui de la chambre du commerce ont été fermés. Ce système d’organisation de la circulation, a provoqué le mécontentement des usagers des transports en commun, tout particulièrement. Les policiers au niveau de la direction générale de la sûreté nationale obligeaient les automobilistes  à faire demi-tours.

Le métro d’Alger était interdit aux citoyens depuis 6h du matin. Ce qui  a compliqué fortement la situation.

Contactés par Maghreb Emergent, plusieurs usagers du métro habitant de l’est d’Alger nous ont indiqué qu’ils ont eu du mal à arriver sur leurs lieux de travail aujourd’hui. Les autorités concernées ont promis d’assurer  des liaisons par bus pendant le temps de mise hors service du métro. Sauf que des habitants de Kouba nous ont assuré qu’aucun bus n’a été mis à leur disposition pour combler le vide.

En cette journée d’inauguration, plusieurs personnes ont changé de programme ou l’ont carrément annulé à cause de l’arrêt du métro.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Pétrole: Mékidèche appelle à la prudence face à la hausse des prix et à la poursuite des réformes

    Selon l’expert, « les variations actuelles à la hausse que l’on observe obéissent aux éléments de conjoncture, y compris géopolitiques. Pour le temps long, il faudra revenir aux fondamentaux de l’économie mondiale ».

France: Vincent Bolloré mis en examen, annonce son groupe

  Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi, sans contrôle judiciaire, dans l’enquête sur l’obtention de concessions en Afrique, a annoncé son groupe dans un communiqué.

Un vaccin indisponible dans un centre médical d’Alger, à quelques kilomètres du point d’approvisionnement

  Le ministre de la Santé a déclaré, lors de son passage devant le Conseil de la nation, que l’épidémie de rougeole qui a frappé le sud du pays était due « au refus des parents de vacciner leurs enfants ».