Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 25 Avril 2018

  •   Rédaction Maghreb Emergent
  • jeudi 22 mars 2018 16:30

Maroc - 656 médias en ligne ont été autorisés en 2017

Le nom de domaine

Sur ces 656 journaux, lit-on encore dans un bilan du ministère de la Culture et de la Communication, 129 portent le nom du domaine marocain (.ma).

 

 

656 médias en ligne, dont 325 en arabe, 27 en français et 168 bilingues ou multilingues, ont reçu des pouvoirs publics marocains l’autorisation d’exercer en 2017, rapportent des journaux marocains citant un bilan du Ministère de la Culture et de la Communication pour l’année écoulée.

Selon ce bilan, « les demandes de création de journaux électroniques a connu un développement considérable durant les trois dernières années », passant de 262 en 2015 à 360 en décembre 2016, pour atteindre 656 en 2017 ».

Sur ces 656 journaux électroniques, 129 portent le nom du domaine marocain (.ma) contre 73 en 2016 et seulement 59 en 2015, lit-on encore dans ce bilan officiel qui souligne l’augmentation de l’utilisation de ce nom de domaine depuis l’entrée en vigueur du Code de la presse.

Des médias électroniques marocains actifs, commente Africa Time Maroc, 360 sont des journaux d’information selon les chiffres de l’année 2016, soit 98 de plus qu’en 2015.

Ce journal, qui se félicité du nombre d’autorisations d’exercer accordées à des médias électroniques marocains, soulève la question de leur modèle économique et de leur chance de survie, « sachant que les revenus publicitaires vont presque exclusivement dans les besaces de Google et Facebook. »


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...

Pétrole: Sonatrach a réalisé un premier forage au Niger

  Outre Sonatrach, le Britannique Savannah Petroleum et le Chinois CNPC sont également présents au Niger.Sonatrach a foré son premier puits au Niger, a affirmé mardi 24 avril le PDG de la compagnie qui avait précédemment annoncé la découverte d’un gisement pétrolier dans le pays voisin.Le forage a été réalisé, selon des déclarations de M. Ould Kaddour rapportées par l’APS, par...