Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 25 Avril 2018

  •   May Sammane
  • dimanche 18 mars 2018 21:06

Iyad Ag Ghali, un terroriste aux multiples visages et usages

Coté officiel algérien, il n’y a pas, comme d’habitude, de réaction à ces affirmations-accusations.

 

Dans les médias français, c’est “L’homme qui défie la France” ou “l’homme des Algériens”. Lui, c’est Iyad Ghali, l’ancien chef des Ansar Eddine qui refait parler de lui avec en filigrane une vieille accusation qui voudrait qu’il soit “protégé” ou le “protégé” des services algériens.

Ce retour “médiatique” d’Iyad Ghali est lié à la situation troublée au nord Mali et dans le Sahel en général et aux difficultés rencontrées par les troupes françaises engagées dans l’opération Barkhane à venir à bout des groupes djihadistes.

Recherché depuis la mise en échec par l’offensive djihadiste en 2013 à la suite de l’intervention française, Iyad ag Ghali est insaisissable et il est devenu au fil des jours et en raison de son parcours chaotique une véritable énigme.

La presse française a fait ces derniers mois un réel forcing pour faire passer “sa certitude” (ou celle des services français ?) que le chef djihadiste targui se trouve en Algérie.

 Les autorités françaises officielles refusent d’assumer cette accusation implicite: si Ag Ghali se trouve en Algérie, c’est que les autorités algériennes le protègent voire l’utilisent.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérard Collomb, l’a exprimé nettement sur France 24 le 17 mars: les autorités travaillent sur du “concret” et non sur la rumeur.

Gérard Collomb a confirmé que la question a été abordée avec son homologue algérien lors sa visite en Algérie le 16 mars dernier. “Les Algériens, qui ont souffert du terrorisme, nous ont confirmé qu’il n’y a pas de terroristes chez eux”, a-t-il précisé. Face à l’insistance de la journaliste qui affirmait que “selon les autorités françaises, Iyad Ag Ghali se trouvait bien en Algérie”, le ministre français a répliqué : “les autorités françaises ne sont sûres de rien du tout. Elles travaillent surtout sur la base d’information vérifiées”.

Depuis des semaines des médias français multiplient les analyses laissant clairement entendre  que le chef de Ansar Eddine se trouvait en Algérie.  On peut supposer que ces analyses sont, à défaut d’être validées par les autorités françaises, inspirées par les renseignements français. Coté officiel algérien, il n’y a pas, comme d’habitude, de réaction à ces affirmations-accusations.

Si les liens ont pu exister au début du parcours sinueux d’Iyad Ghali -qui a vécu à Tamanrasset à un certain moment -, il semble hautement improbable, estime un spécialiste algérien des questions sécuritaires, qu’ils aient pu résister à l’enlèvement et l’assassinat par la suite de trois diplomates algériens à Gao en 2012 par le Mujao, un groupe terroriste, qui reconnaissait l’autorité de Ag Ghali.

Dans les médias algériens, certains ont noté que l’affaire de l’enlèvement des diplomates à Gao était un grave ”échec” des services de renseignements algériens qui ont …Lire la suite sur le Huffington-Post Algérie


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La cour des comptes se chargera de la certification des comptes de l’Etat

  La cour des comptes se dotera d’une nouvelle fonction qui est la certification des comptes de l’Etat. Cette prérogative figure parmi les amendements de la loi organique de la loi de finance », a déclaré Abdelkader Benmarouf, président de la cour des comptes d’Algérie en marge du séminaire de clôture du jumelage entre l’Algérie et l’Union européenne pour le renforcement...

La hausse conjoncturelle des prix du pétrole et l’optimisme béat de l’Algérie

  L’optimisme de l’Algérie ne tient pas route parce que les arguments avancés par nombre d’expert à travers le monde font état d’une hausse conjoncturelle, même si la remontée en surface des fondamentaux laisse penser le contraire. La tendance haussière actuelle des prix du pétrole est-elle durable ? C’est le souhait de l’Algérie et c’est le pronostic fait par Mourad Preure.  Le PDG...

Pétrole: Sonatrach a réalisé un premier forage au Niger

  Outre Sonatrach, le Britannique Savannah Petroleum et le Chinois CNPC sont également présents au Niger.Sonatrach a foré son premier puits au Niger, a affirmé mardi 24 avril le PDG de la compagnie qui avait précédemment annoncé la découverte d’un gisement pétrolier dans le pays voisin.Le forage a été réalisé, selon des déclarations de M. Ould Kaddour rapportées par l’APS, par...