Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 23 Février 2018

  •   Noreddine Izouaouen
  • vendredi 9 février 2018 11:39

Les médecins grévistes organisent une manifestation le 12 février à Alger

Les médecins  dénoncent "les mesure injustes et illégales de ponctions sur salaire (prises) par certains établissements".

 

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) ont décidé d’organiser "une manifestation pacifique nationale", le lundi 12 février à Alger. « Cette décision a été prise après l’interruption des négociations avec le ministère de la Santé et les menaces proférée par ce dernier de suspendre les médecins grévistes », explique le collectif dans un communiqué.

"L'ensemble des résidents, après concertation de toutes les facultés d'Algérie, a voté pour une action d'envergure cette semaine, une manifestation pacifique nationale le lundi l2 février 20l8 à Alger", peut-on lire sur le communiqué. 

"Après plus de trois mois de grève, l'agression de la corporation médicale par les forces de l'ordre le 03 janvier dernier, le boycott de la première session du DIÉMS 2018 et avec le soutien de nos chers maîtres qui croient en notre cause et qui nous ont tant soutenu – après plusieurs réunions stériles avec la commission intersectorielle- commission censée prendre en charge nos revendications-la tutelle continue d'ignorer notre mouvement", se désolent les médecins résidents. Ils affirment que leur collectif reste malgré tout confiant et déterminé à arracher ses droits légitimes. Les médecins  dénoncent aussi "les mesure injustes et illégales de ponctions sur salaire (prises) par certains établissements".


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.