Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Noreddine Izouaouen
  • mardi 2 janvier 2018 08:48

Algérie: Le SNATEG organise un rassemblement contre la Charte du PPP

 D’après le Snateg, la volonté de dissoudre ce syndicat ferait partie d’une manœuvre visant, en définitive, à faciliter la mise en application de la charte du PPP.

Le bureau national du Syndicat autonome des travailleurs de l'électricité et du gaz (SNATEG) a  fait part de sa décision de tenir un rassemblement de contestation, le 20 janvier courant près de la Grande poste, à Alger.

Les responsables du syndicat autonome veulent, à travers la tenue de ce rassemblement, dénoncer la Charte de partenariat public privé (PPP), signée, en décembre, avec le Forum des chefs d’entreprise (FCE).

Il est également question, pour les syndicalistes,  de "se démarquer définitivement du syndicat UGTA imposé par le gouvernement comme seul représentant des travailleurs algériens". Les membres du SNATEG s’attaquent également aux syndicalistes  qui ont "trahi ouvertement par, leur abandon des entreprises publiques au secteur privé, sans exprimer le moindre respect à l’ensemble des travailleurs".

Ainsi, le bureau national du SNATEG "regrette fortement l’annonce du gouvernement, lors de la tripartite d’un accord inattendu sur le partenariat public-privé et l’ouverture du capital  des petites et moyennes entreprises publiques au secteur privé". Le SNATEG se désole également de l'exclusion des syndicats autonomes lors de la dernière tripartite sur le PPP. " Une rencontre qui s’est  déroulée sans la participation des syndicats autonomes qui devaient être impliqués dans la prise de décision", indique-t-on. 

Le communiqué du Snateg rappelle que les multiples tentatives du ministère du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale à vouloir dissoudre et immobiliser l’exercice syndical du le Snateg, "avaient pour but de favoriser la mise en place du partenariat public-privé (visant principalement) de grandes entreprises nationales telles que  SONELGAZ , SONATRACH et NAFTAL".

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.