Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 19 Février 2018

  •   Younes Saadi
  • jeudi 7 décembre 2017 09:14

Algérie : La wilaya de Bejaïa a interdit les célébrations de la Journée internationale des droits de l’homme

Bravant cette interdiction, le  bureau de Bejaïa de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH, aile dirigée par Me Hocine Zahouane) se réunira demain pour le lancement de son 6° forum des droits humains, dont le programme, indique-t-on, est maintenu comme prévu.

 

 

La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LADDH, aile dirigée par Me Hocine Zehouane) ne pourra pas tenir son 6° forum des droits de l'Homme prévu du 8 au 12 décembre 2017 à la Maison de la culture Taos Amrouche de Bejaia pour célébrer la journée mondiale des droits de l'Homme. Les services de la Direction de la réglementation et des affaires générales (DRAG) de la wilaya de Bejaia ont refusé d’autoriser cette activité sans toutefois préciser le motif de ce refus.

Le bureau de Bejaïa de LADDH a rendu public, hier mercredi, un communiqué dénonçant cette interdiction et appelant « la classe politique, les organisations de la société civile, les syndicats, les étudiants, les artistes, à mobilisation pour une éventuelle action d'envergure afin de dénoncer les atteintes répétées aux libertés ». Il se réunira demain vendredi au siège du Centre de documentation sur les droits de l’homme (CDDH affilié à LADDH) pour procéder au lancement du 6° forum des droits de l’homme dont le programme, indique-t-on, est maintenu comme prévu.

De son côté, le CDDH a condamné cette interdiction, prenant « à témoin l'opinion publique nationale de cet acte des pouvoirs publics [visant à] étouffer toute expression libre. » Il a, lui aussi, appelé « tous les citoyennes et citoyens à une large mobilisation pour défendre le mouvement des droits humains en Algérie, qui est l'otage d'un système mafieux qui tente de verrouiller tous les espaces autonomes ».

Younes Saadi 

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Si cela se passe uniquement dans la wilaya de Bejaïa , c'est qu'il y a un problème avec le wali de cette ville et non avec l'Etat algérien. le titre à la "une" de la page d'accueil est diffamatoire .

    Rapporter Genzeric jeudi 7 décembre 2017 16:31
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

Sondage

Vidéos

S.Djabelkhir: "Pas surpris par le rush des algériens sur les pages religieuses facebook étrangères"

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Raouia annonce la révision en 2018 de la loi cadre des lois de Finances

Les députés de l'APN avaient demandé lors des débats d'avancer l'année de référence de la loi de 3 à 1 an, estimant que la durée de trois ans pour présenter le projet de Règlement était "très longue".

Air Algérie, la filialisation et le transit ou la mort

«On devait lancer 13 lignes vers l’Afrique, notamment avec Ndjamena, Addis-Abeba,  Nairobi, Lagos, Johannesburg. Malheureusement, aucune ligne n’a été ouverte depuis», déplore Mohamed Salah Boultif.

"Le discours religieux officiel en Algérie n’est pas clair"- Said Djebelkhir (audio-vidéo)

En commentant l’étude menée par Fanzone-im.dz sur les pages Facebook religieuses suivies par les Algériens, Said Djabelkhir pense que « les Oulémas algériens ont importé un discours oriental mi-wahabite, mi-frères musulmans et ils ont combattu farouchement le soufisme et toutes les confréries locales ».