Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 20 Février 2018

  •   Maghreb Emergent
  • mardi 5 décembre 2017 19:19

Evasion fiscale : La Tunisie blacklistée par l’Union européenne, le Maroc sur la liste grise

Les ministres des Finances de l’Union européenne ont validé une "liste noire"  comportant 17 pays, classés comme paradis fiscaux et une "liste grise" de 47 pays à suivre de près.

 

L'Union européenne (UE) a adopté ce mardi une "liste noire" de 17 paradis fiscaux dans laquelle figure la Tunisie. "Nous avons adopté aujourd'hui au niveau de l'UE une liste d'États qui ne font pas le nécessaire pour lutter contre l'évasion fiscale. Cette liste, qui est une liste noire, comprend 17 États", a déclaré mardi le ministre français de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire lors d'une réunion des 28 ministres des Finances de l'UE à Bruxelles.

Selon une source diplomatique, citée par l’AFP,  les 17 pays qui figurent sur la liste noire sont: Bahreïn, Barbade, Corée du Sud, Emirats Arabes Unis, Grenade, Guam, Îles Marshall, Macao, Mongolie, Namibie, les Palaos, Panama, Samoa, les Samoa américaines, Sainte Lucie, Trinidad et Tobago et la Tunisie.

Selon le journal Le Monde, la Tunisie, le Panama et les Émirats arabes unis ont "envoyé de nouveaux engagements de dernière minute" refusés par les ministres compte tenu de leur annonce tardive. Toutefois, ils "seront éventuellement sortis de la liste dans les semaines qui viennent si leurs engagements sont jugés sérieux", précise le journal.

Selon Bruno Le Maire, il y a aussi 47 autres pays qui sont sur la liste grise : des pays qui ont pris des engagements qui doivent être suivis, explique l’AFP. Sur cette liste figurent le Maroc. Selon la source qui s’est confiée à l’AFP, le Maroc et le Cap Vert auraient pu se retrouver sur la liste noire, mais figurent finalement sur la liste grise après des discussions mardi matin. Ils avaient envoyé des engagements très récemment.

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Et le Luxembourg le pays de Monsieur Junker, il est sur quelle liste, la liste multicolore?

    Rapporter Di Jijel mardi 5 décembre 2017 22:47
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Hamid Temmar

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »

"L’ouverture du fret maritime au privé est une aventure" (Ferhat Ait Ali)

 Il était question, selon des déclarations officielles de l’ancien ministre du Transport Boudjemaa Talai, que la CNAN acquière 27 navires entre 2016 et 2022 pour renforcer sa flotte.

Algérie : "La grève du secteur de l’éducation a atteint un taux de suivi de 80%" (Cnapeste)

Le conseiller au ministère de l'Education nationale a déclaré que le calendrier scolaire annoncé au début de l'année sera respecté en dépit du mouvement de grève enclenché notamment dans les wilayas de Blida et Béjaïa.