Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 20 Février 2018

  •   Noreddine Izouaouen
  • mardi 5 décembre 2017 14:11

Les médecins résidents tiennent un nouveau sit-in

Les médecins souhaitent avoir le choix concernant le lieu de leur affectation et bénéficier de mesures incitatives.  

 

Le collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) a organisé aujourd'hui un rassemblement de protestation à l'intérieur de l'hôpital Mohamed Lamine Debaghine (ex-Maillot) à Alger. Le CAMRA a mobilisé les résidents de plusieurs wilayas à savoir Alger, Blida et Tizi Ouzou. Ils étaient plus d'un millier de médecin rassemblés sur place.

" Résidents en colère", "jusqu'au bout, jusqu'au bout, résidents toujours debout", ont scandé les grévistes. 

Les médecins résidents qui ont rencontré le ministre de la Santé la semaine passée, ont donné un ultimatum de 15 jours à la tutelle  pour répondre à leurs revendications. Le ministre avait promis aux membres du collectif d’étudier attentivement leurs doléances.

Les médecins résidents revendiquent notamment l'annulation de obligation du service civile qui impose aux médecins d’exercer leur métier loin de leurs lieu de domicile pendant une durée déterminée. Les médecins souhaitent avoir le choix concernant le lieu de leur affectation et bénéficier de mesures incitatives.  

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Les médecins résidents demandent l’abrogation du caractère obligatoire du service civil et non sa suppression" (Yassine Balhi)

Sondage

Vidéos

Benflis ou pas Benflis ? Les Algériens très fans des pages religieuses FB étrangères.

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: Les réformes économiques préconisées actuellement risquent de ne pas aller loin, selon Hamid Temmar

L’ancien ministre  dira que si l’Etat ne comptait que « sur la planche à billets, les risques inflationnistes seront importants »

"L’ouverture du fret maritime au privé est une aventure" (Ferhat Ait Ali)

 Il était question, selon des déclarations officielles de l’ancien ministre du Transport Boudjemaa Talai, que la CNAN acquière 27 navires entre 2016 et 2022 pour renforcer sa flotte.

Algérie : "La grève du secteur de l’éducation a atteint un taux de suivi de 80%" (Cnapeste)

Le conseiller au ministère de l'Education nationale a déclaré que le calendrier scolaire annoncé au début de l'année sera respecté en dépit du mouvement de grève enclenché notamment dans les wilayas de Blida et Béjaïa.