Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Communiqué
  • mardi 14 novembre 2017 09:49

Non à la censure

 

La presse électronique algérienne se dotera d’un syndicat le 03 décembre prochain.

 

Les représentants de plus de vingt médias électroniques algériens ont tenu  le 12 novembre à Alger une  4e réunion préparatoire au lancement de leur organisation professionnelle. Cette réunion a adopté les points suivants.

Poursuite du blocage de TSA depuis le 05 octobre dernier.  Les éditeurs de la presse électronique protestent vigoureusement contre cet acte de censure qui entrave la liberté d’expression, porte à l a liberté de la presse et nuit au droit d’entreprendre garantis par la constitution et la loi. Il réitère leur appel au gouvernement algérien afin de lever sans délai le blocage sur TSA via les réseaux d’Algérie Télécom  et de Mobilis.

Grève de la faim de notre consœur Hadda Hazem.  Les éditeurs de la presse électronique apportent leur entière solidarité à la directrice de publication d’El Fadjr. Ils dénoncent les différentes mesures de rétorsion qui ont conduit à l’étouffement financier du journal et mis en péril l’emploi des salariés de l’entreprise. Ils appellent à une réaction rapide des pouvoirs publics interpellés par cet acte spectaculaire afin de stopper les actions punitives qui y ont conduit.

Assemblée Générale constitutive.  La réunion a décidé de la tenue  le dimanche 03 décembre prochain de l’assemblée générale constitutive d’un syndicat algérien des médias digitaux (SAMED, appellation provisoire).  Une commission de préparation de l’AG a été instituée afin de prendre en charge tous les volets (juridiques, organiques, logistiques) concourant à la bonne tenue de cet important événement.

Pacte d’avenir  Les éditeurs de la presse électronique ont versé au fonds documentaire de la prochaine AG un projet de « pacte d’avenir »  intitulé « les médias électroniques, meilleur potentiel pour produire des contenus algériens sur Internet ». Il sera enrichi et adopté et servira de plate forme de travail afin de réaliser les objectifs du syndicat en partenariat avec les pouvoirs publics. 

 TSA,  Al Jazair Al Youm,  Algérie Part, Huffpost Algérie, Maghreb Emergent, RadioM, Inty, DIA,  Algérie Focus, Mena Défense, Tariq News, Dzfoot, Info Premières, Boumerdes City, Dzair Tube, Our World Algeria, Zeinelle, Lkeria, Algérie Times,  Le Bouzeguene Post, DZMOTION, Mostaganem Aujourd’hui, SawtSetif, Dzair Talk,  Mobile Algérie,La Voix d’Algérie,  Journal de l’Oranais, Journalistes Citoyens d’Algérie, Algérie 1, Akhbar Djelfa, Cherchell News, Chark. Com, Algérie Solidaire, Autojazair. Com, Direct Algérie,Les Échos. Com,Belabbes. Info, Dz Immobilier.

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • TSA est un site marocain. Rien à voir avec l'Algérie, son peuple et son gouvernement.
    Les sites marocains, au trou!

    Rapporter LHomme de Méchta-Afalou mardi 14 novembre 2017 16:01
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.