Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 24 Novembre 2017

  •   Aboubaker Khaled
  • dimanche 22 octobre 2017 12:49

Algérie-Le cadre réglementaire de la presse électronique relève des prérogatives de la ARPE (ministre)

Au sujet du blocage du site d’information TSA sur les réseaux d’Algérie Télécom et Mobilis, le ministre a nié que son département soit lié à ce blocage que la direction du journal assimile « acte de censure non assumé ».

 

Lors de son intervention au Forum El Moudjahid ce dimanche à l’occasion de la journée nationale de la presse, le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a déclaré que la préparation d’un cadre réglementaire spécifique à la presse électronique, sera une prérogative de l’Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE). Cette autorité de régulation sera mise en place avant la fin de l'année en cours, a rappelé le ministre.

Interrogé sur le fait que le plan d’action du Gouvernement ne mentionne pas de façon claire la presse électronique, M. Kaouane qui a souligné lors de sa visite de travail samedi à Tizi-Ouzou que « l’avenir est aux médias électroniques », a botté en touche.

Au sujet du blocage du site d’information TSA sur les réseaux d’Algérie Télécom et Mobilis, le ministre a nié que son département soit lié à ce blocage que la direction du journal assimile « acte de censure non assumé ».

A ce sujet, M. Kaouane a déclaré que son département « n’a exercé aucune censure » sur aucun média y compris publics. Il a  accusé des annonceurs privés notamment des « opérateurs téléphoniques et constructeurs automobiles d’avoir poussé des médias à s’autocensurer ». 

A une question sur un éventuel changement dans la distribution de la publicité publique aux médias, le ministre a souligné que « cette publicité gérée par l’ANEP ne représente que 20% et le reste des 80% sont issus de la publicité privée ». Et d’expliquer que « la baisse des subventions publicitaires est causée par la redirection des annonceurs vers l’affichage externe ».

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

"Le gouvernement pourrait abandonner les réformes en cas de remontée du prix du baril" - Mabrouk Aib

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Transformer en euros ou dollars votre épargne en devises ? - 31.8%
Ne pas céder à la panique car l'inflation sera encore maitrisée en 2018 ? - 11.2%
Plaider pour un changement de monnaie afin de bancariser l'argent informel ? - 50.9%

Total votes: 1822

Vidéos

Le CPP n’a pas comparé Bouteflika à Mugabe, mais n’en pense pas moins

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : DZ Joker bombarde la chaine TV Ennahar dans une nouvelle vidéo

Le célèbre podcasteur DZ Joker a publié ce jeudi vers 21h, une nouvelle vidéo d’une durée de 4,39 minutes digne des films professionnels.

Elections locales - Le vote a été clôturé, 690 cas d'irrégularités ont été signalés

Selon le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, cité par Algérie Presse Service, ces saisines n'avaient aucun impact sur le déroulement des élections locales.

Elections locales - A Boumerdès, les candidats "qui craignent Dieu" sont les plus chanceux

L’affluence dans les bureaux de vote est très importante dans la wilayas de Boumerdès et les électeurs, même s’ils comptent beaucoup sur Dieu, semblent s’inscrire dans une perspective qui consiste à redonner sa dimension citoyenne à l’acte de voter.