Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

  •   Noredine Izouaouen
  • samedi 21 octobre 2017 12:14

Ali Haddad solde ses comptes avec Tebboune : « Le prédateur c’est lui »

Le Président du Forum des chefs d'entreprises (FCE) a annoncé ce matin à Alger la reprise des réunions et rencontres avec les membres du Gouvernement dans l’avenir.

 

Lors de son discours, ce matin à l'ouverture des travaux de l'Assemblée Générale du FCE, Ali Haddad qui a exhorté les membres de son association à s'impliquer davantage dans la préparation des propositions pour les présenter aux membres du gouvernement d’Ahmed Ouyahia dans un avenir proche, n’a pas manqué l’occasion de « solder » ses comptes avec l’ancien Premier ministre Abdelmadjid.  

Haddad est revenu sur son conflit avec l’ex-Premier ministre Abdelmadjid Tebboune en disant qu’il « y a quelques mois, nous avons été victime d'une cabale dont les instigateurs ont essayé de nous présenter comme des prédateurs en nous collant tous les maux. Le prédateur c’est lui et non pas nous », a-t-il dit en faisant allusion à Abdelmadjid Tebboune. « Nous travaillons pour le bien de nos entreprises et pour le bien du pays. Nous sommes des constructeurs de l'économie nationale et non pas des destructeurs », a-t-il souligné.

 « Nous n'avons pas abdiqué et nous avons affronté cette situation avec beaucoup de responsabilité car nous avons toujours placé les intérêts suprêmes du pays au-dessus de toute considération », a-t-il rappelé. Maintenant que ces épreuves sont derrière nous et que tout est rentré dans l'ordre et que le gouvernement nous a clairement exprimé sa confiance, dira l’intervenant, « nous pouvons aller de l'avant et accomplir encore plus d'actions », « nous pouvons nous engager sereinement dans l'organisation d'autres évènements d'envergure nationale et internationale qui auront un retentissement sur l'image de notre association et grâce auxquels on influera qualitativement sur l'environnement de l'entreprise ».

Selon Ali Haddad, le FCE est capable de faire « de belles choses lorsqu' on nous fait confiance » et qu' «on nous laisse exercer notre liberté d'initiative sans aucune entrave ». « Nous avons prouvé que le travail collaboratif et collectif est la clé pour la réussite de toute démarche », souligne l’intervenant.

Ali Haddad avait connu des déboires en juillet dernier, après  sa « révocation » par Tebboune alors Premier ministre,  d’une cérémonie de remise de diplômes à  l’Ecole Nationale d’Assurance. Un bras de fer était alors engagé entre les deux hommes, se soldant par l’éviction sans ménagement de Abdelmadjid Tebboune de la tête de l’exécutif quelques semaines plus tard.


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



2 Commentaires

  • c est triste cette façon dont m haddad prend en otage les chefs d'entreprises pour régler ses comptes personnels.

    Rapporter Moh dimanche 22 octobre 2017 06:23
  • Une "anecdote politique" du 4 ème mandat..revue et corrigée par le clan vainqueur.
    Mais que retiendront les historiens et les générations futures de ce moment ? Un sursaut qui a fini en eau de boudin ou un simple scénario pour réaffirmer "qui est le Capo de Capi"?

    Rapporter LAHLOU samedi 21 octobre 2017 20:45
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

D’ici 2022 Sonatrach recrutera 12.000 personnes et, à compétence égale, priorisera les candidats du Sud

Ces milliers de recrutements, a expliqué le directeur exécutif des RH de Sonatrach, sont destinés à remplacer les effectifs « perdus » ces dix dernières années. Depuis 2008, a-t-il indiqué, 23.000 travailleurs ont pris leur retraite, soit « la moitié des effectifs », et les cinq dernières années ont connu une véritable saignée, avec 15.000 départs à la retraite.

Flash d’infos de Radio M.

Nous vous présentons le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.