Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Karim Sabeur
  • mercredi 11 octobre 2017 16:44

L’Algérienne Vie lance une assurance cancer du sein

L’individuelle accident, l’assurance emprunteur, l’assurance groupe et l’assurance voyage sont actuellement les plus en vogue. Ces produits ont généré un volume de primes de plus de 11,2 milliards de DA en 2016.

 

Pour célébrer « octobre rose » le mois de lutte contre le cancer du sein, l’Algérienne Vie, la dernière-née des compagnies d’assurance de personnes innove avec le lancement d’une assurance qui accompagne les femmes ayant été diagnostiquées positivement après dépistage de cette maladie.

Le directeur général de l’Algérienne Vie, Monsieur Said Haddouche, nous a annoncé mercredi que le produit dénommé Warda est déjà disponible à travers le réseau de la CASH, celui de la bancassurance avec la Banque national d’Algérie (BNA), du réseau de Salama Assurance et auprès de ses agences directes.

L’assurance Warda est déclinée sous forme de souscription annuelle avec versement d’une prime modulée selon l’âge de la femme, le capital choisi et les antécédents médicaux. La prime ne dépassant pas 4000 DA pour les cas de personnes âgées et peut être de 300 DA annuelle pour les jeunes. Le produit est destiné aux femmes de 18 à 60 ans qui n’ont jamais été diagnostiquées positives avant la souscription.

Pour simplifier la souscription à cette garantie, l’Algérienne Vie a arrêté deux formules, la première avec un capital de 500 000 DA et la deuxième un million DA. Le capital est servi en cas de diagnostic de cette maladie, selon l’option choisie, explique M Haddouche.

Le produit offre plusieurs avantages et arrive en appui à toute personne atteinte de cette maladie et contribue à soulager la situation financière de l’assurée en cas de diagnostic de cette maladie.

C’est une prestation payable dès le diagnostic en un seul versement libre d’utilisation sans engagement sans justifier la destination de la dépense.

Le capital peut servir à d’autres besoins de la personne comme le maintien de son niveau de vie, la reconstitution en cas de chirurgie, ou même s’offrir des soins à l’étranger. Ce capital peut se cumuler avec les autres types d’assurances comme l’assurance groupe ou les remboursements de la sécurité sociale. 

Les femmes intéressées par ce contrat peuvent se renseigner sur la page Facebook et le site internet de la compagnie sur lequel des souscriptions en ligne pourront se faire prochainement.

M Haddouche rappelle que cette maladie atteint de plus en plus des femmes en Algérie. 11 000 nouveaux cas sont déclarés chaque année avec des conséquences dramatiques sur le quotidien des malades et de leurs familles.

En matière d’assurance de personnes, de nombreux autres produits sont proposés par divers compagnies qui considèrent que le potentiel assurable est appréciable.

L’individuelle accident, l’assurance emprunteur, l’assurance groupe et l’assurance voyage sont actuellement les plus en vogue. Ces produits ont généré un volume de primes de plus de 11,2 milliards de DA en 2016, selon le rapport sur le secteur du ministère des Finances.

La volonté des compagnies pour offrir une couverture adéquate à la population et booster leurs chiffres d’affaires respectifs les pousse à l’innovation. D’ailleurs, les compagnies des assurances de personnes ne cessent d’annoncer de nouveaux produits. C’est la démarche qu’a emprunté l’Algérienne Vie qui met l’accent sur l’innovation pour espérer pénétrer ce marché très concurrentiel.  

Le marché comporte actuellement 8 compagnies d’assurances de personnes, créées pour la plupart suite à la séparation entre assurances de dommage et assurances de personnes survenue en 2011. Il s’agit de CARAAMA, TALA, la SAPS, le Mutualiste pour le public, AXA vie, MACIR vie, CARDIF et l’Algérienne Vie.

En outre d’autres compagnies d’assurance dommage ont annoncé leur intention de créer des filiales d’assurances de personnes (TRUST et SALAMA). Elles devront viser un marché des assurances de personnes estimé entre 2 et 4 milliards de dollars de primes par année.

 


Évaluer cet élément
(4 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Tunisie – Le syndicat UGTT trace "cent mille lignes rouges" devant la cession des entreprises publiques

Le secrétaire général de l'Union générale tunisienne du travail, Noureddine Taboubi, a invité ceux "qui ont échoué" dans leur gestion à ne pas imputer leur échec aux entreprises publiques. Il a dénoncé les "prétendus experts" qui, a-t-il dit, font croire à l'opinion publique que le secteur public "est la cause de la ruine de l'économie nationale" ou que "la faiblesse...

Pour la Grande mosquée d’Alger, le plus grand tapis du monde et une dérogation spéciale

  C’est la ville iranienne de  Neyshabur qui a approché le ministère des Affaires religieuses pour proposer le tapis.

« L’Etat algérien va se désengager de la sphère économique dans 10 ans », selon Ouyahia

Concernant les restrictions aux importations, M. Ouyahia a dit que les partenaires économiques de l’Algérie n’y voient pas d’inconvénients.