Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 17 Décembre 2017

  •   APS
  • lundi 9 octobre 2017 12:04

L’Algérie et la Russie veulent diversifier leur partenariat

Le volume des échanges russo-algériens a doublé l’année dernière pour atteindre près de 4 milliards de dollars.

 

La Russie et l'Algérie comptent imprégner une nouvelle dynamique à leur partenariat économique, en élargissant le champ de coopération bilatérale à travers la signature de contrats dans divers secteurs d'activités, a indiqué le Premier ministre russe Dmitry Medvedev qui effectue mardi une visite en Algérie.

"Nous envisageons de signer plusieurs accords de partenariat dans différents domaines. Nous avons la possibilité d’augmenter considérablement le volume des échanges dans les années à venir grâce à de nouveaux secteurs de travail que nous examinons activement aujourd’hui", a déclaré M. Medvedev à l’APS, à la veille de son déplacement en Algérie.

Rappelant que le volume des échanges russo-algériens a doublé l’année dernière pour atteindre près de 4 milliards de dollars, le Premier ministre russe a estimé que "c’est déjà assez bien, mais il nous faut progresser davantage (...) je suis certain que nos pays ont le même intérêt à développer leur partenariat dans plusieurs domaines. Nous en avons les possibilités".

Les deux parties examineront en effet de nouvelles branches de partenariat, à inclure ou à renforcer davantage dans le programme de partenariat. 

M. Medvedev cite le secteur énergétique nucléaire, l'industrie agroalimentaire, l'extraction de ressources, le transport maritime, les hautes technologies et de l’espace, le bâtiment et l'industrie pharmaceutique.

S'agissant de la coopération dans le secteur énergétique nucléaire, Medvedev indique qu'"une base juridique solide a été créée dans ce domaine. Si l’Algérie décidait de créer une industrie nucléaire nationale, nous serions prêts à offrir nos technologies et nos solutions techniques (...) Nous sommes également prêts à étudier des projets concernant la production d’électricité +propre+ par les installations éoliennes ou solaires". 

Sceller un partenariat multi-sectoriel 

Une coopération plus active dans le secteur de l'industrie agroalimentaire pourrait avoir une "influence positive sur notre balance commerciale", a poursuivi M. Medvedev qui s'est félicité, par ailleurs, de la coopération active dans le domaine énergétique où "plusieurs projets rencontrent un vrai succès dans le secteur pétro-gazier".

"La Russie et l’Algérie sont des exportateurs importants de gaz vers l’Europe. Ce fait nous aide à coopérer de manière concertée au sein des plates-formes internationales telles que le Forum des pays exportateurs de gaz, ou l’OPEP s’il s’agit du pétrole. La Russie apprécie grandement ce dialogue et les possibilités de trouver des compromis", estime-t-il.

Le partenariat économique peut être boosté à travers les forums économiques et le renforcement des liens d'affaires entre les opérateurs des deux pays, a fait remarquer M. Medvedev, estimant que de telles actions "posent les fondations de nouveaux projets conjoints, ce qui approfondit naturellement notre coopération".

Dans ce contexte, le Premier ministre russe a rappelé "le rôle-clé" confié à la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération commerciale, économique, scientifique et technique. 

Celle-ci a tenu sa 8ème réunion en septembre dernier à Alger et a permis de définir des "projets de coopération dans les domaines de l’industrie, des transports, du bâtiment, de la géologie, de l’agriculture, de la santé publique, de la science, de l’espace et de l’informatique''.

Au niveau des milieux d’affaires, le Premier ministre russe a noté également l'apport du Conseil d’affaires russo-arabe et du Conseil d’affaires algéro-russe, dans le développement des échanges bilatéraux.

"Depuis des années, l’Algérie fait partie des partenaires commerciaux et économiques principaux de la Russie en Afrique et dans le monde arabe", a noté M. Medvedev, exprimant sa certitude que la coopération économique russo-algérienne se développera davantage dans les années à venir.

 

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP se déchire sur Algériens et Palestiniens par temps de « Chedda »

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"LA TUNISIE DANS LA LISTE DES PARADIS FISCAUX, UN CLASSEMENT QUI EMBARRASSE TOUT LE MONDE".

A ne pas manquer

Prev Next

Polémique sur la promotion de Tamazight : Lotfi DK appelle à l’arrêt des hostilités sur Facebook

 La polémique qui fait rage sur les réseaux sociaux sur le refus des députés de la majorité une proposition d’amendement du projet de loi de finances pour l’année 2018 portant sur la promotion de la langue amazighe a fait réagir le chanteur engagé du Rap Lotfi DK.

Le taux de chômage en Algérie devrait atteindre 13,2 % en 2018 (étude)

  Une étude sur les défis de la démographie au Maghreb relève un décalage entre le capital humain et les besoins du marché de l'emploi, malgré les importants investissements consentis dans l'enseignement supérieur.

57 % des Algériens ont une opinion positive sur l’Union européenne (sondage)

Plus de 60%  des personnes sondées pensent que l'UE devrait en faire plus sur les questions liées aux droits de l'homme, près de 70% sur le commerce et près de 60% des personnes interrogées attendent davantage dans le domaine de la migration et de l'éducation.