Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 15 Décembre 2017

  •   Algérie Presse Service
  • lundi 25 septembre 2017 12:05

Algérie- Au moins 600 000 postes d’emploi inoccupés dans l'agriculture (ministre)

Quelque 600 000 postes d’emploi boudés selon le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki (archives)

Quelque 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture sont encore inoccupés sur le territoire national faute de postulants, a affirmé dimanche à Sidi Lakhdar (Aïn Defla), le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Mohamed Mebarki, appelant les jeunes à opter pour ce créneau d’activité porteur.

 


Pas moins de 600 000 postes d’emploi se rapportant à l’agriculture et à l’agro-alimentaire et l’agro-industriel de façon générale sont encore vacants et il est plus que nécessaire que les jeunes optent pour ce créneau d’activité porteur, a précisé M. Mebarki, qui inspectait le centre d’excellence de formation professionnelle dédiés aux métiers de l’agriculture dans le cadre de sa visite de travail dans la wilaya.
Battant en brèche le prétexte selon lequel l’agriculture est caractérisée par sa pénibilité, il a soutenu que ce motif n’a plus droit de cité de nos jours à la faveur de la mécanisation à grande échelle des activités liées au travail de la terre.
De nos jours, le prétexte selon lequel les métiers liés à l’agriculture sont caractérisés par leur pénibilité ne tient pas la route car la mécanisation du travail agricole a soulagé les agriculteurs, leur épargnant les difficultés auxquelles étaient confrontés leurs aïeux par le passé, a-t-il observé.
Pour lui, il est absolument nécessaire que les jeunes optent pour des créneaux qui offrent des opportunités d’emploi, affirmant que la terre constitue la seule entité qui donne sans compter mais à condition d’en prendre soin.
Evoquant le centre d’excellence de la formation professionnelle dédiés aux métiers de l’agriculture et de l’industrie agro-alimentaire de Sidi Lakhdar, il a fait remarquer que ce genre de structure implantée au niveau de 7 autres wilaya disposant du plus haut potentiel agricole a pour mission première d’accompagner les agriculteurs.
Il est clair que les agriculteurs sont avides de conseils, de formation, d'orientation et d’appui, a-t-il fait remarquer, assurant que ce centre sera d’avantage modernisé afin qu’il s’acquitte de la meilleure manière possible de la mission qui lui est dévolue.

APS


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Retour au calme à Bouira, reprise de la protestation à Bejaia

Un impressionnant dispositif sécuritaire a été déployé dans les quatre coins de la ville de Bouira pour éviter tout dérapage.

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.