Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 17 Octobre 2017

  •   Aboubaker KHALED
  • lundi 21 août 2017 15:36

Un sondage de RAJ confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique

 

Un sondage réalisé par l’association Rassemblement-Action-Jeunesse (RAJ) confirme l’ampleur de la désaffection des jeunes Algériens à l’égard de la politique.

 Le sondage d’opinion réalisé par RAJ en mai dernier, après les élections législatives, sur un échantillon de 1462 jeunes de 18 à 35 ans de 41 wilayas montre que « seulement 1% des jeunes disent adhérents d’un parti politique ». Seuls «3% de ces jeunes ont participé dans une activité d’un parti politique ».

Le sondage de RAJ rendu public, dimanche, lors d’une conférence de presse animée à Alger révèle l’importance de la méfiance des jeunes à l’égard des partis politique. « 43% des réponses sont négatives et 30% des jeunes interrogés n’ont pas de réponses », lit-on dans le rapport de l’association.

 Pour la campagne électorale des législatives du 4 mai dernier « 39% ont déclaré avoir suivi les activités des partis ». La moyenne la plus basse est enregistrée à la capitale, où seulement 20% ont déclaré l’avoir fait.

 La différence entre les deux sexes est assez nette : « 28,8% des femmes disent avoir suivi la campagne électorale, contre 44,8% pour les hommes ».

 Rien à attendre du parlement

 Les jeunes ont été interrogés sur ce qu’ils pensent du parlement, « 57% des jeunes ont une vision négative du parlement sortant ». Autre élément à retenir, l’impact de la campagne électorale est quasi-nul. A la question de savoir si la campagne électorale avait influencé leur décision de vote, « 87,8% ont répondu ont répondu NON ».

 Qu’attendent les la jeunesse algérienne de la part des députés ? « 41% des personnes interrogés disent qu’ils n’ont aucune attente de la part de l’APN, 28% des sondés disent qu’ils ne savent pas, 10,7% ont répondu qu’ils attendent du changement », lit-on dans le rapport de RAJ.

« Seulement 6,5% des jeunes sondés pensent que le parlement est « très utile » pour le pays et la société, 21% pensent que c’est « utile » et 24% ne savent pas ». Le sondage révèle que « 41,2% des jeunes n’attendent rien de la part du nouveau parlement, 27% ne savent pas quoi attendre et seulement 10% attendent le changement ».


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Ahmed Ouyahia est de retour à la tête du gouvernement dans un contexte de crise des finances publiques

vous vous attendez à ce qu'il se contente de gérer l'austérité ? - 17.4%
vous pensez qu'il est capable d'aller plus loin et d'engager une modernisation de l'économie ? - 13.4%
Vous pensez qu'il sera pris de vitesse par la dégradation de la situation ? - 61%

Total votes: 1325

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

« L’Algérie est sur le point d’atteindre l'autosuffisance en produits agricoles » (ministre)

Le ministre signalé que très peu de produits agricoles sont aujourd’hui importés par l’Algérie. Des produits tels que « le blé, le lait et parfois les viandes ».

La Chine veut acquérir directement 5% de Saudi Aramco

"Une série d'options pour l'entrée en Bourse de Saudi Aramco continuent de faire l'objet d'un examen attentif", a dit un porte-parole de la compagnie pétrolière.

Affaire Air-Algérie-SMI International : Mohamed Salah Boultif réagit

 M. Boultif attire l’attention sur le fait que le groupe canadien de travaux publics ait eu des démêlés avec la justice de son pays.