Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vendredi, 19 Janvier 2018

  •   Samy Injar
  • dimanche 16 juillet 2017 08:02

Le CPP enferme Ouyahia avant de s’ouvrir au public pour la der de la saison (audio-vidéo)

Le Café presse politique a procédé à un gentil petit lynchage en règle d’un responsable politique algérien particulier, Ahmed Ouyahia.  Il ne l’a pas volé.

 

De quoi la sortie xénophobe de Ahmed Ouyahia contre les migrants est- elle le nom ?  Les invités du Café presse politique autour de Khaled Drareni ont cogité une partie de l’émission pour répondre à la question. Signature d’un positionnement d’extrême droite après la campagne pour la peine capitale durant les législatives (Abed Charef) ?  La pré-annonce d’une campagne d’expulsions de migrants comme en 2016 ? A ne pas exclure selon Akram Kharief. Le fait est que la tempête soulevée par les propos de Ahmed Ouyahia  n’a pas fait renoncer Abdelkader Messahel à apporter une teneur un peu plus officielle à la stigmatisation de l’immigration en Algérie ; « un risque pour la sécurité nationale ». Dans la géographie mondialisée qui se dessine, l’Algérie a pourtant besoin qu’une partie de sa population soit étrangère afin de soutenir son dynamisme promis au déclin.

Le gouvernement Tebboune va-t-il passer l’été au frais ? Autre question du CPP qui, elle non plus, n’a pas divisé le plateau. Des raisons de penser que la rentrée sociale sera chaude. Mais aussi que l’été bien mouvementé.  Oracle ? Une intuition qui pourtant n’arrive pas à décider Khaled Drareni à pousser jusqu’à la fin du mois. Le CPP clos sa 4e saison le mercredi 19 juillet prochain. Comme maintenant de coutume, le dernier numéro est ouvert au public. Pré- inscription auprès de Anis Saidoun le CM de RadioM.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Bonjour,
    je vous écoute à chaque CPP. ça fait un bon moment que je voulais vous faire part de mes remarques:
    1- OK, L'Algérie est une pays consommateur sans perspectives et esprit d'innovation technologique. Je ne pensais pas que même au niveau journalistique qu'on soit en manque de vocabulaire au point de reprendre tous les mots à la mode employés par des journaliste français: Les "migrants"
    et non plus "réfugiés". "recouvrement" de l'indépendance ! etc... On reprend les mots de la presse occidentale sans les peser!
    2- pour le dernier CPP j'ai été dégouté que nos journalistes soit tombé dans le pièges des rentiers politiques et mafieux qui veulent instaurer le model politique occidental qui consiste résumer la scène politique en un parti de Droite, de gauche et d'extrême droite ! J'ai même entendu des journalistes répéter le front national !
    3- Je ne comprend pas comment peut-on faire la promotion de THINK TANK qui ne sont que les relais des rentiers parasites qui vide l'Algérie. Dommage, l'Algérie n'est qu'un pays vassale. Dommage les Algériens, je ne m'exclu pas, nous sommes des bon à être colonisé.
    4- Je ne crois pas à l'élite intellectuelle qui facilite le déclin de l'Algérie. Je n'en suis pas un.

    Cordialement,

    Rapporter Aghioul dimanche 16 juillet 2017 11:37
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Les militants du FFS à Ghardaia ont été tous acquittés

  Le FFS avait  interpelé  par le biais  d’une question orale le ministre de la justice garde des sceaux, Tayeb Louh, le 09 janvier  passé, sur  la présentation  de ces cadres et militants du FFS à Ghardaia devant le tribunal criminel.

Maroc : la réforme du régime de change est une décision "souveraine" (Banque centrale)

Initialement prévue pour juillet dernier, cette réforme, qui vise à élargir la fluctuation du dirham marocain, avait été retardée par le gouvernement pour "des études supplémentaires".  

Algérie : Ouyahia n a pas encore dit son dernier mot au sujet des privatisations

Le FLN, le RND et même le FCE sont d’accord pour respecter la décision du président subordonnant à son accord les privatisations.