Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mercredi, 18 Octobre 2017

  •   Ahmed Gasmia
  • mercredi 21 juin 2017 11:55

"Des changements ont été opérés pour faire d’Algérie Focus un média professionnel" - Aziz Lefilef (Audio-Vidéo)

 Aziz Lefilef, patron du site Algérie Focus (Ph Y.Abba)

"Des changements ont été opérés, depuis quelque temps, au niveau de la rédaction du site Algérie Focus pour lui redonner son ADN initial en en faisant un site d’information professionnel", a indiqué, mardi sur Radio M, Aziz Lefilef, le nouveau patron de ce média.

 

 

D’après lui, il y a un retour progressif vers l’identité originelle de ce site et toute une rédaction est actuellement en cours de constitution autour de cet objectif. M. Lefilef a avoué que le site est passé par une période durant laquelle sa ligne éditoriale avait changé avec une certaine propension à verser dans le sensationnel.

 "Depuis deux mois, je fais le tour de nos anciens annonceurs qui m’ont confirmé qu’ils avaient désormais d’Algérie Focus cette image (de site tourné vers le sensationnel). Aujourd’hui, des changements ont été opérés au niveau de la rédaction, notamment à travers le départ d’Abdou Semmar (l’ancien rédacteur en chef)", a expliqué l’invité de Radio M.

 

Une école de journalisme en vue

 

 D’après lui, la séparation avec l’ancien rédacteur en chef était risquée car elle impliquait la possibilité d’une défection d’une partie du lectorat. "Mais, il y a eu en fait un changement de lectorat. On se rend compte que le lectorat s’est renouvelé à hauteur de 40 à 45% et l’on a retrouvé, dernièrement, les mêmes niveaux d’audience que ceux qu’on avait avant le départ d’Abdou Semmar", assure-t-il.

 Outre les efforts à déployer pour restituer au site « l’identité qui était la sienne », le nouveau patron envisage de renforcer ce média avec de nouveaux produits dont essentiellement des web TV, mais également l’organisation d’événements avec des partenaires du site mettant en avant « une Algérie innovante et positive ».

 Autre objectif fixé par Aziz Lefilef : la conquête du marché français en prospectant auprès d’annonceurs installés dans ce pays. "J’ai la volonté de développer des partenariats avec des annonceurs français car 30% de notre lectorat est basée en France", explique-t-il.

 Enfin, M. Lefilef compte ouvrir, en Algérie, une école de journalisme en partenariat avec des instituts européens. Une décision motivée par la raréfaction des journalistes francophones en Algérie.

 

 


Évaluer cet élément
(2 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Je ne sais pas ce que le mot " tourné vers le sensationnel " sous entend mais j'avais bien remarqué qu' Algérie Plus semblait destiné à faire complaisamment les choux gras de sites du genre " François de Souche" ou les sites marocains anti algériens bien connus. En reprenant les torchons sordides d' Algérie Plus les anti Algériens primaires du Net trouvaient où puiser pour trainer les Algériens de base dans la boue.
    Il suffisait de voir les titres de ce site recensés par Google sur la recherche " Algérie " pour avoir la nausée. Raison pour laquelle je ne le lisais plus.

    Rapporter LHomme de Méchta jeudi 22 juin 2017 14:55
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

L’image "négative" de l’entreprise au sein de l’opinion publique fait mal à l’Algérie-Taïeb Hafsi

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie: 12 millions de tonnes de produits sidérurgiques par an à l'horizon 2020

L'industrie nationale de la sidérurgie est dominée par quatre  principaux producteurs. Il s’agit des groupes public Imetal , le groupe turc Tosyali  ainsi que deux entreprises privées algériennes Lamino Attia  et SPA Maghreb tubes.

Le FMI récolte 450 milliards de dollars pour maintenir sa capacité de prêt

Les emprunts bilatéraux constituent la troisième ligne de défense importante du FMI après les quotes-parts et les nouveaux accords d’emprunt.

Algérie : Le ralentissement du marché de l’automobile relance l’industrie des deux roues

Le constructeur public de cycles et motocycles CYCMA Guelma compte de, son côté, saisir cette opportunité pour revenir sur le marché algérien après une période d’arrêt.