Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 30 Avril 2017

  •   Lynda Abbou
  • mercredi 12 avril 2017 17:20

Algérie - Kamel-Eddine Fekhar est "très affaibli, il est en danger de mort" (Me Salah Dabouz)

 

En détention préventive depuis près de 20 mois, Kamel-Eddine Fekhar, militant des droits de l’homme entre ce mercredi dans son 100è jour de grève de la faim. Son avocat, Me Salah Dabouz, s’alarme : "il est en danger de mort". Il annonce pour samedi une "marche de la dignité d’Alger vers l’hôpital de Laghouat"

 En plus de l'impact de la grève de la faim, le détenu souffre de deux affections graves, l’hépatite C et une infection des voies urinaires. "Fekhar est très affaibli… il est en danger de mort" nous a déclaré aujourd’hui son avocat et président d’une des ligues algériennes pour la défense des droits de l’homme (LADDH), Me Salah Dabouz. 

 L’avocat soulève un point de droit lié à la gravité de son état. Selon lui, la loi lui permet de choisir son traitement et l’endroit où il peut se soigner mais les autorités lui refusent cette demande et lui imposent un traitement qui ne lui convient pas.  Me Dabouz rappelle que Kamel-Eddine Fekhar est médecin. 

L'avocat note que le général Benhadid qui se trouvait dans la même situation que Fekhar en termes de droits a fini par être libéré pour se soigner. "Pourquoi le générale Benhadid a-t-il été libéré et pas Fekhar ? " s’interroge-t-il. 

 Me Dabouz affirme que rien ne justifie la détention dans l’affaire Fekhar. "Le statut de détenu ne lui convient pas" a-t-il dit en relevant que depuis un mois la campagne de soutien à M.Fekhar évolue de manière remarquable. 

 

 Une marche de la dignité vers Laghouat

 

"Ça commence à bouger sérieusement à l’échelle nationale et international" relève-t-il. Il cite à cet effet une pétition pour la libération de Fekhar signée par des citoyens, des militants des droits de l’homme et des journalistes, des appels et des condamnations qui se sont multipliées sur les réseaux sociaux et les médias nationaux. 

Me Dabouz a révélé que six autres détenus dans la même affaire se sont engagés dans une grève de la faim en solidarité avec Fekhar. L'avocat a décidé, d’entamer le samedi 15 avril une marche à pieds d’Alger vers l’hôpital de Laghouat où se trouve Kamel-Eddine Fekhar.  L’heure et le point de départ seront communiqués vendredi soir, a-t-il précise.

 "Cette marche pacifique de 400 km à pieds est destinée spécialement à faire entendre la voix de Kamel-Eddine Fekhar… On ne peut pas le laissez mourir" souligne-t-il.  C’est un appel à une " la marche de la dignité" ajoute-t-il en martelant qu’il faut libérer immédiatement tous les "détenus d’opinion…"


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

2 Commentaires

  • HALLUCINATIONS DIURNES

    Note: Strictement non conseillé aux ombres d´elles mêmes, c´est à dire les ombres d´hommes figés par la bêtise ambiante
    celle -là même élevée non à une température ambiante mais à la maximale.

    Référence: Le Fkih Serghini qui après avoir réussi à figer une source de bêtise en lisant la Sainte Fatiha écrivit Le Livre Des
    Sept Chemins /page 213, Éditions Les Quatre Cercles Carrés,
    1830 .

    _______________

    Le cas du docteur Kamaleddine Fekhar est du pain béni pour les vrais rapaces colonialistes qui n´ont pas abondonné leur projet de détruire la région, toute la région.

    De la Mésopothamie ont a aujourd´hui des Kurdistan (pluriel),
    des Chiistan (pluriel) des Sunnistan(pluriel) , la Libye sera divisée par trois puis six puis par zéro, l´Égypte en Coptisan,
    Sinaïstan, et de suite....pour arriver au Yémen avec ses Houtistan etc..etc..

    Question:
    -Quel est le mal commis par le docteur Kamaleddine Fekhar ?

    En effet, le dr. Fekhar n´a milité et ne milite que pour des droits élémentaires, pour le respect des siens, sans jamais
    avoir incité ni inspiré une quelconque menace contre le pouvoir central. Des requêtes légitimes et pacifiques.

    Le dr. Fekhar n´est ni un terroriste armé, loin de là, sa communauté est connue pour son pacifisme millénaire et aucun membre de cette communité que ce soit du Mzab ou d´Oman (où les Ibadites sont majoritaires) n´a rejoint ni Daesh ni Al-Qaïda.

    On disait que pour les rapaces colonialistes non rassasiés du butin pillé dans notre région depuis des décennies, le dr. Fekhar est du pain béni car:

    1- Les organisations des " droits de l´homme" dans des pays qui ont massacré des millions de civils innocents en Irak, Syrie, Libye, Yémen etc.., vont monter au créneau pour " défendre" le dr Fekhar.

    2-Montrer du doigt l´Algérie (pas le peuple mais le pouvoir) pour lui faire du chantage.

    3- Dans le cas du scénario catastrophique, eh bien ces puissances " démocratiques" vont avaoir un atout pour attaquer l´Algérie ou la région avec comme motif de " défendre les droits de l´homme"...

    Donc, au lieu de libérer immédiatement le dr. Fekhar et ses compagnons, d´ouvrir un dialogue constructif pour développer la région délaissée du Mazb, de réduire les tensions " ethniques" qui sont l´héritage sine qua non du colonialisme (avant la colonisation notre peuple était uni depuis des millénaires) le pouvoir algérien fait la sourde oreille.

    Il est trop tard peut être pour le dr. Fekhar qui va périr en martyr sans l´avoir voulu.

    Mais il n´est pas trop tard pour ceux qui parmi le pouvoir algérien possèdent encore un brun de bon sens pour désamorcer cette bombe qui risque de faire exploser toute la région dans la Fitna, les génocides et les épurations ethniques ce que ceux qui crient aux " droits de l´homme" outre.mer souhaitent le plus.

    Ni l´Algérie ni aucun pays de la région ne peut se perrmettre le luxe de jouer avec le pouvour, pardon le feu quand on sait que la machine destructrice est déjà programmée de La Mer Rouge à l´Atlantque.....

    Peut-être que le pouvoir en place est tellement sur ses nerfs qu´une simple et banale revendication légitime garantie par la constitution algérienne de transforme en...danger mortel contre l´état.

    ___________________

    Le Fkih Serghini a eu un songe que les mauvaises langues nomment hallucinations diurnes:

    Il a écrit une partie de ce rêve:

    " J´ai vu le dr . Fekhar cette nuit.
    Il m´a dit: Je ne peux pas mourir,
    Mon âme est un fruit
    Qui ne peut pas pourrir "

    Rapporter Belkbir mercredi 12 avril 2017 21:15
  • Avec 100 jours de la grève de la faim, M Fekhar est entrain de battre le record du monde. Boby Sands n'a tenu que 66 jours avant de mourir (pour de vrai)...

    Rapporter Truc mercredi 12 avril 2017 17:50
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 26.04.2017 Macron-Le pen Nouveau monde en marche ?, Classement RSF Grine boulet de l'Algérie?

Sondage

Le ministre du commerce algérien parle d’une réduction de 15 milliards de dollars des importations en 2017.

Vidéos

"Les ventes de tablettes en baisse dans le monde, en hausse en Afrique"- Khadidja Kazitani-Deloitte Algérie

A ne pas manquer

Prev Next

La production algérienne s’expose à Nouakchott : Le marché africain en ligne de mire

Pas moins de 71 entreprises nationales représentant plusieurs secteurs participent au Salon de la production algérienne qui se tient du 30 avril au 7 mai à Nouakchott (Mauritanie).

Tunisie :"L’augmentation du taux d’intérêt directeur n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation du dinar"

Pour l’universitaire Fatma Marrakchi Charfi, les dernières mesures prises par le conseil ministériel restreint pour propulser l’épargne à travers l’augmentation du taux d’intérêt n’aura pas un impact significatif sur la dépréciation de la monnaie nationale et ce « parce que le pays a un taux d’intérêt réel négatif ».

Le CPP regrette Mélenchon et vote contre Hamid Grine (audio-vidéo)

Le Café presse politique a anticipé la relation Algérie-France sous une présidence Macron qui se dessine. Et boycotté les législatives dans son menu.