Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Nejma Rondeleux
  • mardi 1 avril 2014 16:44

Francis Ghilès, chercheur : « Pour les Américains, le conflit du Sahara occidental est périmé » - Radio M

Francis Ghiles, journaliste, chercheur et spécialiste du Maghreb, est revenu lors de son intervention mardi, sur Radio M, la webradio de Maghreb Emergent, sur la question du Sahara Occidental. « Ce conflit n’a plus aucun sens et il faudrait faire avancer les choses », a-t-il estimé.

« Au vu d’un certain nombre de personnes à Washington, le conflit du Sahara occidental est un conflit périmé, qui n’a plus aucun sens », a déclaré Francis Ghilès sur les ondes de radio M, soulignant que dans la stratégie globale américaine, les Américains « souhaiteraient vraiment un rapprochement entre les deux pays (l'Algérie et le Maroc) et qu’on en finisse ».  

Pour ce spécialiste du Maghreb, chercheur au sein de l’IEMED (Euromed) et du CIDOB, deux think-tank espagnols, « il faudrait faire avancer les choses, notamment si on veut améliorer la sécurité dans tout le nord-ouest de l’Afrique ». L’autre avantage à un rapprochement entre les deux pays maghrébins est d’ordre économique, a-t-il ajouté. « Le rétablissement d’un minimum de confiance permettrait au moins 2 % de croissance au Maghreb, voire beaucoup plus, donc c’est à l’avantage des deux ».

Gagnant-gagnant

« Le problème ce n’est pas de démontrer que le Maroc aurait plus intérêt à l’ouverture de la frontière que l’Algérie, l’intérêt est de montrer que c’est du gagnant-gagnant des deux côtés, les deux pays auraient  autant intérêt à ouvrir leurs frontières », a souligné l’ancien journaliste du Financial Times.  « L’Algérie et le Maroc dépensent énormément d’argent à acheter des armes mais personne n’imagine qu’ils vont se battre donc c’est une situation parfaitement absurde », a-t-il déploré.  

Le chercheur estime qu’il existe 500 formules possibles pour régler le conflit au Sahara occidental, « si tant est qu’il y ai une volonté politique ».


Évaluer cet élément
(5 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production pourrait se faire après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.