Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

  •   APS
  • mercredi 17 janvier 2018 11:37

Pétrole: la Russie ne prévoit pas de se retirer de l'accord Opep-Non Opep

A la faveur de l'accord Opep-Non Opep et à la baisse des stocks de pétrole, les prix de l'or noir ont connu une hausse au cours des dernières semaines.

 

La Russie n'envisage pas actuellement de se retirer de l'accord Opep-Non Opep sur la réduction de la production pétrolière, même si le prix du baril a franchi le seuil des 70 dollars, a déclaré mardi le ministre russe de l'Energie Alexander Novak.

"Notre objectif, avant tout, est obtenir l'équilibre entre l'offre et la demande. Les prix ne constituent pas pour nous l'élément le plus important", a répondu le ministre russe à la presse au sujet d'un éventuel retrait russe de l'accord de réduction signé fin 2016 entre l'Opep et 11 autres pays exportateurs de pétrole non membres.

Cet accord a porté sur la production de 1,8 million de barils par jour dont 1,2 mbj par l'Opep.

Les plus gros quotas de réduction appartiennent à l'Arabie saoudite (486.000 barils/jour) et à la Russie (300.000 barils/jour). La Russie a atteint son quota en mai 2017 et l'a maintenu depuis.

L'accord, initialement entré en vigueur au premier semestre 2017, a déjà été prorogé deux fois: jusqu'à la fin mars 2018 et, plus récemment, jusqu'à la fin de 2018. L'objectif est de supprimer l'excédent des réserves mondiales qui, au début de 2017, avait dépassé de 380 millions de barils la norme de cinq ans.

En octobre, les excédents étaient réduits à 150 millions de barils. A la faveur de l'accord Opep-Non Opep et à la baisse des stocks de pétrole, les prix de l'or noir ont connu une hausse au cours des dernières semaines.

Les ministres de l'Energie des pays signataires de l'accord ont, à plusieurs reprises, souligné qu'en cas d'un retrait de l'accord, ce retrait doit se faire "progressivement et en douceur".

Récemment, M. Novak avait estimé que le marché pétrolier "n'est toujours pas stabilisé". "Nous constatons à présent que la stabilisation du marché (ndlr, pétrolier) est en train de s'effectuer. Nous constatons également une réduction du surplus (de la production), mais la stabilisation du marché n'est pas encore totale. Nous devons continuer à surveiller la situation afin d'atteindre l'objectif ultime à savoir équilibrer le marché ", avait-il affirmé à la presse.

Il avait notamment fait savoir que les prix du pétrole sont affectés "à la fois par des facteurs fondamentaux et par des facteurs conjoncturels et qu'à cet égard, il est trop tôt pour faire des prévisions sur les prix du pétrole à l'avenir".

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.