Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 21 Avril 2018

  •   Ahmed Bounour
  • lundi 20 novembre 2017 08:40

Plus de 220 millions de personnes sous-alimentées en Afrique subsaharienne (FAO)

Au cours de la première décennie du millénaire, l'Afrique subsaharienne a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la faim mais la situation a changé entre les années 2015 et 2016.

 

Dans un récent rapport, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) fait état de l’augmentation du nombre de personnes souffrant de sous-alimentation en Afrique.

Les conflits et le changement climatique sont les principales causes avancées par la FAO qui indique que la prévalence des cas de sous-alimentation chronique a augmenté entre 2015 et 2016, passant de 20,8 à 22,7% par rapport au nombre global des personnes sous-alimentées dans le monde.

«Le nombre de personnes sous-alimentées est passé de 200 à 224 millions, ce qui représente 25 pour cent des 815 millions de personnes sous-alimentées dans le monde en 2016», a déclaré M. Bukar Tijani, Sous-Directeur général de la FAO et représentant régional pour l'Afrique.

«Plusieurs facteurs majeurs ont provoqué cette hausse des souffrances liées à la faim: d'abord la proportion de la population à avoir été confrontée à une situation de grave insécurité alimentaire en raison de son incapacité à se nourrir qui a augmenté dans la région mais aussi les conditions climatiques défavorables et les conflits, qui se produisent souvent de manière simultanée, et qui constituent également des facteurs clés qui ont provoqué une hausse de l'insécurité alimentaire dans la région», ajoute M. Tijani.

Le rapport de la FAO ajoute qu'au cours de la première décennie du millénaire, « l'Afrique subsaharienne a réalisé des progrès remarquables dans la lutte contre la faim, avec une chute du taux de sous-alimentation qui est passé de 29,1 à 20,6 pour cent. Ces progrès ont cependant été suivis par une période creuse caractérisée par une détérioration des conditions dans plusieurs pays en 2015 et 2016 ». Il ajoute que cette « situation qui s'explique en grande partie par l'impact des conflits et des conditions climatiques défavorables telles que des sécheresses à répétition - souvent liées au phénomène El Niño - qui ont eu pour effet de réduire les récoltes et de causer une perte considérable de bétail ».

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Le Grand Manitou kabyliste informe : "..a tous les affamés africains, la Province de Tizi ouzou vous ouvre ses portes!...Chez nous vous pouvez manger a votre faim vous pouvez disposer de tous les droits humains possibles et imaginables!..Nous les kabylistes, notre presse , notre ligue la laddh, nos leaders avons toujours denoncé la non prise en charge de nos freres africains!...Nous avons demandé et le demandons a ce jour que les autorités coloniales algériennes qui se sont dekabylisés de laisser passer nos freres africains pour rejoindre Tizi!..nous encourageons la venue de nos freres africains afin que Tizi devienne vraiment africaine et c'est mieux que de Tizi l'arabo-kabyle!..." Nous disons que la france a dit juste lorsqu elle a dit que les richesses petrolieres n'appartiennent pas aux seuls algeriens mais a tous les africains qui sont a ce jour sous ma botte!...

    Rapporter AURES lundi 20 novembre 2017 23:20
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

La CEDEAO, cadre “idoine” pour institutionnaliser le partenariat d’exception Maroc-Afrique de l’Ouest (Brahim Fassi Fihri)

  La conférence d’Abidjan est initiée par l’Institut Amadeus en partenariat avec la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec la collaboration du Centre ivoirien des recherches économiques et sociales (CIRES).

La France expulse un imam salafiste vers l'Algérie

  La Cour a rejeté la demande de l'avocat de l'imam de suspendre provisoirement son expulsion.

L'UA appelle la communauté internationale à soutenir la résolution politique du conflit en Libye

  Une force tripartite de l'UA, de l'Union européenne (UE) et de l'ONU tente de venir en aide aux migrants africains bloqués en Libye.