Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Reuters
  • vendredi 8 septembre 2017 14:27

France-automobile : La répression des fraudes accuse PSA d'avoir truqué 2 millions de moteurs

 

 La Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) accuse PSA d‘avoir vendu près de deux millions de véhicules équipés de moteurs frauduleux en matière d’émissions polluantes, rapporte le Monde de samedi, citant des extraits d‘un rapport transmis à la justice.

 

 Selon le quotidien, la DGCCRF évoque dans son rapport “une stratégie globale visant à fabriquer des moteurs frauduleux, puis à les commercialiser”.

La répression des fraudes estime aussi que PSA a réalisé une “économie frauduleuse d‘investissement” en intégrant un dispositif qui modifie le comportement du moteur pour être en conformité avec les normes d’émissions de polluants uniquement lors du test d‘homologation plutôt que d‘investir dans le développement loyal d‘un moteur conforme à la réglementation et dans des technologies plus efficaces en matière de dépollution, ajoute Le Monde.

 

Des pertes en Bourse

 

En Bourse, l‘action PSA a creusé ses pertes après la publication de l‘article du Monde. Vers 14h40, le titre perd -4,3% à 17,80 euros, accusant ainsi la plus forte baisse de l‘indice CAC 40 (-0,13%) et alors que l‘indice sectoriel européen de l‘automobile est quasiment stable (+0,02%).

 “PSA dément toute stratégie frauduleuse et réaffirme avec force la pertinence de ses choix technologiques”, a déclaré un porte-parole du constructeur. Le groupe a fait savoir qu‘il se réservait le droit de porter plainte pour violation du secret de l‘instruction.

 Il a répété que le groupe respectait les réglementations dans tous les pays où il opère et qu‘il n‘avait pas équipé ses véhicules d‘un “defeat device”, en référence au logiciel truqueur au coeur du scandale Volkswagen. Il a aussi rappelé que les “calibrations” de PSA visaient à privilégier la réduction des oxydes d‘azote (NOx) en ville et la réduction des émissions de CO2 sur route.

 Le Monde ajoute que PSA est cité comme personne morale prise en la personne de son représentant légal, Carlos Tavares, actuel président du directoire, tandis que le rapport met en cause trois anciens dirigeants, Jean-Martin Folz, Christian Streiff et Philippe Varin, comme responsables présumés en tant que personnes physiques.

 Le parquet de Paris a ouvert en avril une information judiciaire à l‘encontre de PSA pour “tromperie sur les qualités substantielles et les contrôles effectués, avec cette circonstance que les faits ont eu pour conséquence de rendre les marchandises dangereuses pour la santé de l‘homme ou de l‘animal”

Dieselgate

 “Il ne faut pas attendre qu‘il y ait des morts pour commencer à interdire la circulation des véhicules diesel. Ce problème a une dimension internationale”, souligne Me Frederik Karel-Canoy, avocat de parties civiles dans le dossier du “dieselgate”. “C‘est toute l‘industrie automobile qui est concernée”, a-t-il déclaré à Reuters.

Des informations judiciaires ont également été ouvertes à l‘encontre de Volkswagen, Renault et Fiat, après transmission à la justice des conclusions des enquêtes de la DGCCRF sur l’écart constaté entre les niveaux d’émissions polluantes mesurés en condition réelle de conduite, et ceux pour lesquels les véhicules sont homologués.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.