Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 16 Décembre 2017

  •   Reuters
  • mardi 5 septembre 2017 11:15

Kenya: Raila Odinga exige des "garanties" pour le nouveau scrutin présidentiel

L'opposant kenyan Raila Odinga exige des garanties (dr)

 L'opposant kényan Raila Odinga a annoncé mardi qu'il ne participerait pas au nouveau scrutin présidentiel fixé au 17 octobre s'il n'a pas des garanties "légales et constitutionnelles" sur les conditions d'organisation de l'élection.

 

   

"On ne peut pas répéter la même erreur une deuxième fois et en attendre des résultats différents", a-t-il expliqué à la presse. L'opposition estime notamment que les membres de la commission électorale doivent être remplacés et que des poursuites judiciaires doivent être lancées contre eux.

 Jugeant que le scrutin du 8 août dernier avait été entaché d'irrégularités, la Cour suprême a invalidé vendredi dernier la victoire du président sortant, Uhuru Kenyatta, et ordonné l'organisation d'un nouveau scrutin, dont la date a été annoncée lundi par la commission électorale.

 "Il n'y aura pas d'élection le 17 octobre si les conditions que nous avons exposées dans une déclaration ne sont pasréunies", a prévenu Odinga. La présidence kényane a exclu lundi de remplacer les membres de la commission électorale.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Le non-Maghreb et son coût [ LE BLOG ]

  Le thème resurgit de manière régulière pour constater le caractère inerte d’une situation qui n’a guère évolué depuis le milieu des années 1990. Dernièrement, c’est le Forum tunisien pour les droits économiques et sociaux (FTDES) qui en a fait le constat : le coût du « non-Maghreb » équivaut à plusieurs points de croissance du produit intérieur brut (PIB) régional...

La Banque centrale tunisienne s’intéresse aux applications pratiques de la Blockchain

  L’”Africa Blockchain Summit”, se tiendra à Tunis en mai 2018 et portera sur la thématique de la technologie des registres distribués (Blockchain).

Algérie: Ouyahia et Haddad signeront une charte de partenariat public-privé en janvier

La signature de cette charte sera une autre action rapprochant davantage le gouvernement Ouyahia du FCE, après l’université d’été de l’organisation patronale tenue en septembre dernier et qui a été marquée par la participation du Premier ministre mais aussi un certain nombre de ministres.