Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 19 Octobre 2017

  •   Ahmed Bounour
  • dimanche 3 septembre 2017 11:03

La Russie compte soutenir une nouvelle prolongation de l’accord pétrolier

 

Le haut responsable russe a estimé que l’accord pétrolier a contribué à la stabilisation du marché.

 

La Russie va probablement soutenir une nouvelle prolongation de l’accord relatif à la réduction de la production pétrolière qui expire en mars prochain, a indiqué, Arkady Dvorkovich le vice-président du gouvernement russe.

« La suite la plus probable est que l’accord soit prolongé », a déclaré M. Dvorkovich au cours d’un entretien accordé à la chaîne de télévision Bloomberg.

« En prenant en considération l’évaluation préliminaire de l’accord (relatif à la réduction de la production pétrolière), nous pouvons dire que celui-ci a été efficace et a contribué à la stabilisation du marché », a-t-il ajouté, précisant que le ministère russe de l’Energie est « pleinement engagé » afin de garantir le succès de l’accord pétrolier.

Ces déclarations font suite à la rencontre qui a réuni, à Moscou, le ministre russe de l’Energie Alexander Novak et son homologue irakien Jabbar al-Luaibi afin de parler de la coopération entre l’Opep (Organisation des pays producteurs de pétrole) et ses partenaires menés par la Russie. Le ministre irakien dont le pays est l’un des plus gros producteurs de l’Opep, mais également le moins discipliné, s’est engagé à ne pas dépasser la limite de production fixée dans le cadre de l’accord.

Plus généralement, la production de l’Opep s’est tassée durant le mois d’août après être monté en flèche le mois précédent. De plus, la fermeture de trois champs pétroliers en Libye en raison d’actions menées par des milices locales contribue déjà à réduire les quantités de pétrole mises sur le marché international.

L’accord de limitation de la production pétrolière signé par la majorité des membres de l’Opep (La Libye et le Nigeria)  et leurs partenaires prévoit une réduction quotidienne de la production de 1,8 millions de barils. L’accord mis en application en janvier dernier pour une période de six mois a été reconduit, fin mai, pour encore neuf autres mois.

 

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

« Une inflation à 4 chiffres n’est pas souhaitable mais n’est pas exclue », Ahmed Benbitour

Sondage

Le discours de Ahmed Ouyahia sur les déficits publics a provoqué une chute du dinar sur le marché parallèle de la devise. Est ce que vous avez l'intention de

Vidéos

Sonatrach a du retard à rattraper-Mourad Preure

A ne pas manquer

Prev Next

Pétrole- La reconduction de l’accord de réduction de la production se ferait après une interruption de quelques mois

« Tout porte à croire que l’accord sera reconduit vers la fin de l’année 2018 et qu’aucune décision ne sera prise, dans ce sens, à la réunion de l’Opep de novembre prochain », indiquent des sources citées par Reuters qui précisent qu’une telle décision sera prise en fonction de la situation du marché.

Maroc - Le PIB du tourisme a progressé de 5% en 2016 (HCP)

Selon une note d'information du Haut Commissariat marocain au Plan, la contribution du tourisme au PIB marocain est, en revanche, restée presque stable en 2016, par rapport à 2015 (6,6% contre 6,5%).

Horst Köhler en tournée dans la région : l’ONU reprend sa médiation dans le dossier sahraoui

L’envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, qui a rencontré le roi du Maroc mardi, a discuté hier avec les responsables sahraouis des moyens de relancer les négociations de Manhasset interrompues en 2012.