Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Reuters
  • vendredi 28 juillet 2017 18:37

Pour le FMI, le dollar est surévalué de 10% à 20%


L'organisme international préconise que les Etats-Unis prennent des initiatives pour diminuer un déficit des comptes courants qui demeure trop important.

 

Le Fonds monétaire international (FMI) a dit vendredi que le dollar américain était surévalué de 10% à 20% sur la base des fondamentaux économiques à moyen terme des Etats-Unis, l'euro, le yen et yuan étant en revanche correctement valorisés par rapport aux mêmes critères pour leurs économies respectives.

Dans un rapport annuel d'évaluation de la situation extérieure des principales économies mondiales, en particulier de leur devise et de leurs soldes extérieurs, le FMI constate que les déficits des paiements courants sont de plus en plus concentrés sur un certain nombre de pays, dont les Etats-Unis, et que d'autres affichent des excédents persistants, en particulier la Chine et l'Allemagne.

Si le Fonds considère que l'euro est correctement valorisé au niveau de l'ensemble de la zone euro, il estime que son taux de change effectif réel est inférieur de 10% à 20% à ce qu'il devrait être au regard des fondamentaux économiques de l'Allemagne.

L'appréciation du dollar au cours des dernières années a résulté de perspectives de croissance plus favorables, de la divergence de politique monétaire avec la zone euro et le Japon et des anticipations de nouvelles mesures de stimulation budgétaire par l'administration Trump, a dit le FMI.

L'organisation internationale préconise que les Etats-Unis prennent des initiatives pour diminuer un déficit des comptes courants qui demeure trop important en réduisant le déficit du budget fédéral et en adoptant des réformes structurelles qui améliorent la productivité de l'économie et favorisent une hausse du taux d'épargne.

"Il est important de s'attaquer aux déséquilibres parce que s'ils ne sont pas traités de manière appropriée et grâce aux politiques adaptées, nous pourrions en subir le contrecoup sous la forme du protectionnisme", a prévenu le responsable de la division des études du FMI, Luis Cubeddu.

Il a ajouté que la persistance d'excédents courants dans des pays exportateurs comme la Chine et la croissance des déficits dans des pays débiteurs comme les Etats-Unis laissaient penser que le problème ne se résoudrait pas automatiquement.

"Cela signifie que les prix, l'épargne et les décisions d'investissement ne semblent pas s'ajuster suffisamment rapidement pour corriger les déséquilibres", a-t-il dit.

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



1 Commentaire

  • Un US$ sur-évalué - comme le DZD ! - et un Euro sous évalué selon les experts du FMI... Décidément , la "main invisible du marché" aux vertus équilibrantes incontestées ne fonctionne pas. En effet, ces déséquilibres sont le fait de régimes qui ont en fait une religion.
    Ou bien, il faut se rendre à l'évidence que le taux de change d'une monnaie convertible est un instrument stratégique basé notamment sur la puissance militaire des pays.

    Rapporter LAHLOU samedi 29 juillet 2017 02:28
  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.