Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 20 Août 2017

  •   Ahmed Bounour et AFP
  • vendredi 28 juillet 2017 12:56

Energie : Le pétrole en légère hausse sur les marchés internationaux

 

Les annonces relatives à de nouvelles baisses de production de la part de membres de l’Opep ont eu un effet sur les prix du pétrole.

 

Le pétrole a enregistré une légère baisse ce vendredi en cours d'échanges européens suite à une bisse de la valeur du dollar et aux récents efforts déployés par les membres de l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) pour équilibrer le marché.

Vers 10H00 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 51,78 dollars, à son plus haut niveau depuis deux mois sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 29 cents par rapport à la clôture de jeudi. Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait sept cents à 49,11 dollars.

Dans une déclaration faite à l’AFP, Lukman Otunuga, analyste au cabinet  FXTM a assuré que les prix du pétrole "ont été soutenus cette semaine par l'optimisme de l'Opep  sur son accord de limitation de la production, tandis que la faiblesse du dollar a également participé à la hausse des prix".

De manière générale, la valeur du baril du pétrole est inversement proportionnelle à celle du dollar. Une baisse de la valeur de la monnaie américaine permet, en effet, aux investisseurs utilisant d'autres devises d'acheter du pétrole à bon compte, les échanges de barils se faisant en dollar sur les marchés mondiaux.

D’autre part, les membres de l’Opep et leurs partenaires qui se sont réunis lundi dernier, une rencontre qui a été suivi par de nouvelles promesses de baisse de production de la part de l’Arabie saoudite mais également le Koweit et les Emirats Arabes Unis.

De son côté, le Nigera, membre de l’Opep exemptés de l’accord de baisse de production avait annoncé sa volonté de limiter sa production à 1,8 millions de barils par jour. Autant d’indicateurs donc en faveur d’une légère reprise du prix du pétrole.

 

 


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

La fabrication des panneaux solaires coûterait très cher à l’Algérie-Pr Omar Aktouf

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

A ne pas manquer

Prev Next

Lahouari Addi:"Dire que le Président Bouteflika et son frère décident de tout est une légende"

Pour professeur de sociologie à Sciences Po Lyon, Lahouari Addi, l’Algérie est toujours dirigé par des appareils clandestins qui fonctionnent selon la logique hérités du Mouvement national et Ouyahia « est le haut fonctionnaire qui applique les compromis entre les différents centres de décision »

Opep : Une nouvelle réunion pour s’assurer du respect de l’accord pétrolier

  La production des membres de l’OPEP avait atteint au mois de juillet son niveau le plus élevé depuis sept mois.

Maroc: Le gouvernement El Othmani prépare la rentrée sociale en revoyant les conditions d'accès à l'IPE

Le gouvernement marocain veut simplifier l'accès à l'indemnité de perte d'emploi (IPE) pour les salariés du secteur privé, une catégorie de personnels la plus touchée par les licenciements. Le chef de gouvernement ''PJD'iste'' Sad Eddine El Othmani, qui prépare une difficile rentrée sociale, veut mettre en place un dispositif social plus juste.