Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   younes Saadi
  • mardi 25 juillet 2017 14:35

Les prix du papier en hausse sur les marchés mondiaux

 La stabilité entre l’offre et la demande n’est envisageable qu’au deuxième trimestre de l’année prochaine.

 

Les prix du papier connaissent depuis le début de l’année en cours, une flambée remarquable sur les marchés mondiaux. Une augmentation qui n’est pas sans conséquences sur les produits issus du papier tels que les emballages cartons, papier extra-blanc et autres. Les courts de ces derniers affichent aussi des hausses sur le marché.

Selon un article paru le 22 avril dernier dans le journal français Le Monde, la progression des cours de la pâte à papier se situe déjà entre 5 % à 25 % selon les pays et les types de pâte, et chaque semaine, des producteurs annoncent des augmentations. « Le leader mondial, le brésilien Fibria, avaient prévenu ses clients que les prix allaient encore être relevés de 40 dollars par tonne, soit environ 5 %, au 1er mai. Son concurrent espagnol Ence a fait de même », indique la même source. Une augmentation qui a eu lieu. Aux Etats-Unis, la pâte blanchie fabriquée à partir d’arbres résineux s’échangeait depuis avril à 1079 dollars la tonne, un record historique absolu.

Cette tendance haussière a été également confirmée par le géant algérien de l’emballage carton, Général Emballage (GE). Dans son dernier bulletin d’information interne (le Lien), pour le mois de juillet, l’entreprise affirme que les prix du papier ne cessent d’augmenter depuis le mois de janvier dernier. Selon le département des achats de Général Emballage, le prix d’achat du papier auprès l’espagnol Saica-Paper, très présent sur les marchés maghrébins, est passé, en moyenne, de 382 à 495 €/tonne de janvier à juin.

Lecta applique, depuis le 1er mars, une hausse de prix de 5 à 6 %, selon la revue Graphiline. Au même moment, Sappi augmente les prix de ses papiers fins couchés et non couchés en Europe, de 8 %. C’est le portugais Navigator Company qui ouvrait le bal, fin février, avec des augmentations de 4 % à 6 %, indique GE. L’américain SONOCO va, lui aussi, augmenter de 75 USD/tonne l’ensemble de ses papiers non couchés après une  précédente augmentation en avril.

Plusieurs facteurs sont à l’origine de cette situation qui aura pratiquement des retombées directes sur les prix de tous les produits finis qui utilisent l’emballage papier. D’abord l’augmentation de la demande en papier. Contrairement aux idées reçues, la généralisation du numérique n’a pas freiner la demande mondiale du papier boostée par l’industrie chinoise qui affiche une croissance de 7,6%.

Le second facteur responsable de cette hausse est lié à la fermeture de trois usines du groupe STORA en Suède, dans le sud de la France et en Tchéquie. A cela s’ajoute la fermeture d’autres usines en Chine pour pollution.

La stabilité entre l’offre et la demande n’est envisageable qu’au deuxième trimestre de l’année prochaine, avec l’ouverture de la plus grande usine au monde de fabrication de pâte à papier.

 

 


Évaluer cet élément
(3 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.