Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 21 Janvier 2018

  •   Ali Malek
  • mercredi 5 juillet 2017 15:30

« La progression de la faim menace d’anéantir des années de progrès » (FAO)

En tout, 19 pays ont été identifiés par la FAO comme étant des pays en situation de crise prolongée.

 

La faim gagne du terrain, dans le monde, et menace d’anéantir des années d’efforts menés dans différents pays. C’est, en substance ce qu’a déclaré,  José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO (Organisation des Nations  unies pour l’alimentation et l’agriculture).

« Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde a augmenté depuis 2015, et menace de réduire à néant des années de progrès », a-t-il martelé à l’occasion de l'ouverture de la Conférence bisannuelle de l'Organisation, à Rome.

Il a signalé, à ce propos, que 60 % des personnes souffrant de la faim dans le monde vivaient dans des pays affectés par un conflit et étaient confrontés au changement climatique.

En tout, 19 pays ont été identifiés par la FAO comme étant des pays en situation de « crise prolongée, faisant souvent face à des événements climatiques extrêmes tels que des sécheresses et des inondations ».

La FAO a, par ailleurs, fait état d’un risque élevé de la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen avec 20 millions de personnes gravement affectées.

M. da Silva a  précisé que les moyens d'existence de ces populations, pour la plupart rurales, ont été perturbés et« nombreux sont ceux à ne pas avoir trouvé d'autres options que celles qui les ont conduit à augmenter les chiffres de la migration de détresse ».

« Il est essentiel d'avoir un engagement politique fort afin d'éradiquer la faim, mais ce n'est pas assez. Nous pourrons uniquement mettre un terme aux souffrances liées à la faim lorsque les pays concrétiseront les engagements qu'ils ont pris, en particulier au niveau national et local», a-t-il dit.

Près de 1100 participants sont attendus à cette a conférence internationale qui réunira dirigeants politiques, experts et représentants d’organisations internationales.

 

 

 

 

 


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

comment Bouteflika pousse déjà Ouyahia vers la porte & comment Tiguentourine a sonné la chute du DRS

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

La hausse du prix des carburants ? - 52.1%
La taxe à 30% et plus du matériel informatique ? - 33%
L’augmentation du prix du tabac ? - 10.1%

Total votes: 1704

Vidéos

Docteur Ali Belkheiri: "Il y a des secteurs qui vont beaucoup recruter en A

A ne pas manquer

Prev Next

Le FCE reconnait que ces participations aux tripartites étaient « illégales »

Paradoxalement, depuis sa création à ce jour, le FCE ne se contentait pas de participer aux tripartites mais y jouait aussi le rôle de locomotive du patronat algérien.

Algérie- Les importations n’ont reculé que d’un (1) milliard de dollars en 2017

Les exportations ont, en revanche, nettement augmenté à 34,76 mds usd en 2017 contre 30,02 mds usd en 2016 (+15,8%).

Algérie-La révision de la loi sur les hydrocarbures pourrait intervenir avant fin 2018

La révision de la loi sur les hydrocarbures prendra en charge non seulement" l’aspect fiscal mais aussi l’aspect légal, contractuel et tous les autres aspects relatifs à la loi", selon le P-dg de Sonatrach.