Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Lundi, 24 Juillet 2017

  •   REUTERS
  • vendredi 19 mai 2017 15:17

Julian Assange n'est plus poursuivi en Suède, il demanderait l'asile politique en France


Julian Assange pourrait demander à la France de lui accorder l'asile politique après la décision de la justice suédoise d'abandonner l'enquête préliminaire sur les accusations de viol visant le fondateur de WikiLeaks, a annoncé son avocat Juan Branco vendredi.



Dans communiqué, le juriste explique que son client est "le seul prisonnier politique officiellement reconnu par l'Onu en Europe de l'Ouest" et appelle le président français à intervenir politiquement afin d'offrir à Julian Assange l'asile politique.

L'Australien, qui vit reclus dans l'ambassade d'Equateur à Londres depuis 2012, a toujours nié les accusations de viol et a refusé d'être extradé vers la Suède de peur, selon lui, d'être ensuite extradé vers les Etats-Unis.

Dans un communiqué émis par les services des procureurs suédois, il est écrit que "la procureure en chef Marianne Ny a décidé aujourd'hui d'interrompre l'enquête préliminaire sur l'accusation de viol concernant Julian Assange".

Cette décision clot de fait une bataille juridique entamée il y a sept ans lorsque deux jeunes femmes avaient déposé des plaintes contre le fondateur de WikiLeaks en 2010 pour viol et agression sexuelle. L'abandon de l'enquête préliminaire ne garantit toutefois pas la fin des difficultés pour Julian Assange, aujourd'hui âgé de 45 ans.

La police londonienne a en effet prévenu, peu après l'annonce des procureurs suédois, que le fondateur de WikiLeaks serait arrêté s'il quittait la mission diplomatique équatorienne, en vertu d'un mandat de 2012 lié à une infraction aux conditions de sa mise en liberté sous caution.

Julian Assange redoute avant tout une extradition vers les Etats-Unis après la publication de centaines de milliers de documents confidentiels diplomatiques et militaires américains sur le site WikiLeaks en 2010.


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

Ahmed Ouyahia a appelé le gouvernement Tebboune à privatiser les entreprises publiques en difficultés. Vous pensez que cette mesure est :

Risquée car elle va encore renforcer les amis du clan présidentiel dans le monde des affaires - 34.4%
Nécessaire car les recapitalisations des entreprises publiques défaillantes par le trésor coutent trop chères à la collectivité - 39.2%
Impossible à réaliser car le gouvernement Tebboune n’a pas l’autorité morale pour l’engager si tel devenait son but - 18.3%

Total votes: 999

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

L'application de l'accord OPEP-non OPEP "globalement excellente" (Guitouni)

Le ministre a exprimé la volonté de l'Algérie de coopérer avec les pays OPEP et non OPEP « dans un esprit de continuité ».

Le FMI maintient inchangées ses prévisions de croissance mondiale 2017-2018

Si le récent repli des cours du pétrole se maintenait, il risquerait de peser davantage sur les perspectives des pays exportateurs de brut de la région, relève le FMI.

La Russie estime nécessaire l’implication du Nigeria et de la Libye dans l’accord pétrolier

Quelque 700.000 barils/jour supplémentaires ont été mis sur le marché par ces deux pays au cours de ces derniers mois.