Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 23 Février 2017

  •   REUTERS
  • lundi 5 décembre 2016 08:11

L'euro faiblit face au dollar avec la démission du président du conseil italien Matteo Renzi

L'euro est tombé lundi à un creux de plus de 20 mois face au dollar


 L'euro est tombé lundi à un creux de plus de 20 mois face au dollar après l'annonce de la démission du président du Conseil italien, Matteo Renzi.



Ce dernier a annoncé son départ à la suite de sa défaite dimanche au référendum sur son projet de réforme constitutionnelle. L'issue de cette consultation ouvre une nouvelle période d'incertitude politique en Italie, ce qui risque de déstabiliser le fragile secteur bancaire de la péninsule et menace la zone euro dans son ensemble d'une nouvelle crise.

Sur les marchés asiatiques, l'euro a touché un creux depuis mars 2015 face au billet vert, à quasiment 1,05 dollar pour un euro, avant d'effacer une partie de ses pertes pour limiter son repli à un peu moins de 1%, aux alentours de 1,0575 dollar, à 01h32 GMT.

"Le vote pour le 'non' avait dans une certaine mesure été intégré dans les valorisations. Donc je ne m'attends pas à un euro en chute libre à court terme", dit Minuri Uchida, responsable de l'analyse des changes chez Bank of Tokyo-Mitsubishi. "Mais sur le long terme, cela va retarder les efforts de l'Italie pour se débarrasser des créances douteuses de ses banques et cela devrait creuser l'écart de rendements entre les Bunds allemands et les emprunts d'Etat italiens", ajoute-t-il.


La réaction à la démission de Matteo Renzi est par ailleurs limitée sur les marchés actions en Asie, qui ont aussi appris la démission surprise du Premier ministre néo-zélandais John Key. L'indice Nikkei cède moins de 0,5% à la Bourse de Tokyo tandis que l'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) abandonne 0,3%.


Évaluer cet élément
(1 Vote)

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Sondage

Le paiement électronique est en cours de lancement en Algérie depuis octobre dernier.

Vidéos

CPP : Alger, sous stress étudiant, a-t-elle déjà voté Macron ?

Vidéos

Ali Hamani, président de l’APAB: "Les prix des boissons augmenteront en 2017"

A ne pas manquer

Prev Next

Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, ouvrent en très légère hausse

Aux changes, l'euro poursuit sa remontée autour de 1,0560 dollar après l'annonce par François Bayrou de sa décision de ne pas se présenter à l'élection présidentielle française et sa proposition d'alliance acceptée par Emmanuel Macron.

Déjà substantiels, les investissements saoudiens au Maroc semblent promis à un bel avenir

Selon un membre du Conseil d'affaires maroco-saoudien, Mohamed Ben Badr Al Doussari, le volume des investissements saoudiens au Maroc devait dépasser les 38 milliards de dirhams à fin 2016.

"Alnaft est à l’écoute des partenaires étrangers pour être au rendez-vous de la reprise des investissements dans l’amont pétrolier" (Sid Ali Betata)

  Sid-Ali Betata, président du Comité de direction de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (ALNAFT), confirme qu’un appel à la concurrence, axé essentiellement sur des projets de développement, est inscrit dans le plan d’actions d’ALNAFT pour 2017 Il se dit optimiste sur l’attractivité de l’amont pétrolier algérien. Entretien exclusif.