Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 27 Juillet 2017

 Cap vers les JO 2020 : Merinal soutient la jeune escrimeuse Meriem Mebarki

Dans l’objectif d’aider l’escrimeuse Meriem Mebarki à se qualifier aux Jeux Olympiques de 2020, le Laboratoire pharmaceutique MERINAL signe une convention de partenariat avec la jeune athlète. Cette convention a pour but lui permettre de s’y préparer dans les meilleures conditions.

Meriem Mebarki a déjà participé à plusieurs compétitions nationales et internationales en 2016. Le tournoi de Tunis où elle a décroché la première place dans la catégorie des cadettes ou encore celui organisé en Espagne, où elle a terminé au 4e rang chez les minimes.

Du haut de ses 13 ans et en dépit de sa petite taille, Meriem Mebarki a été la seule Algérienne à arracher une qualification au tableau des 64 de la coupe du Monde de fleuret féminin, qui s’est déroulé du 13 au 15 janvier à Alger. Elle a perdu face à l’Autrichienne Freya Cenker (5-15), terminant la compétition en 74e  position après un excellent parcours.

En effet, elle avait auparavant battu en phase de qualification de redoutables adversaires comme la Russe Leyla Pirieva (23 ans, 68e  mondiale) par 1-5 ou encore la Chinoise Fu Yiting (20 ans, 177 mondiale) sur le score de 3-5, contre des défaites face à des escrimeuses plus expérimentées, à l’image de l’Italienne Valentina Cipriani (33 ans, 50e ) 2-5 et de la Française Julie Mienville (22 ans, 104e ) 3-5.

Meriem a récemment représenté l’Algérie lors du 17e  championnat d’Afrique d’escrime au Caire (Egypte), où elle a décroché une médaille d’Argent. Des résultats qui, selon des spécialistes, confortent leurs avis quant aux capacités de la jeune fleurettiste. C’est pour cela que MERINAL la soutient.

QUI EST MERINAL ?

Née à partir d’une officine de quartier, MERINAL a débuté sa production en 2002. Toute petite déjà, cette entreprise voulait offrir la meilleure qualité à son pays. Aujourd’hui, MERINAL met sur le marché annuellement plus de 50 millions de boites de médicaments, et accompagne les praticiens de la santé dans leur noble mission de prise en charge des patients algériens. Et ceci, tout en élargissant sa présence à l’international. MERINAL est l’un des rares laboratoires pharmaceutiques Algériens à vendre à l’étranger.

L’entreprise a commencé à exporter ses médicaments dès l’année 2007. Depuis, elle a étendu sa présence dans sept pays, et ses produits sont en cours d’enregistrement dans de nombreux autres.

Plus qu’un laboratoire pharmaceutique, MERINAL ambitionne d’être un véritable acteur de santé publique en Algérie. 

  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

L’ambassadeur italien à Alger a évoqué sur Radio M le procès Saipem et l’investissement de Cevital en Italie

Sondage

L’Algérie a battu ce mois de juillet un nouveau record du pic maximum appelé (PMA) en électricité. Le PMA oblige Sonelgaz à un investissement de plus de 500 milliards de dinars par an.

Vidéos

Le CPP part en vacances avec le routard du 5e mandat

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie - Le gouvernement se contente d’une présence très symbolique à l’inauguration de l’usine de Sovac (éclairage)

  L’absence du Premier ministre Abdelmadjid Tebboune et de Mehdjoub Bedda à l’inauguration de l’usine de montage de véhicules de Sovac représente une rupture avec la politique industrielle menée par l’ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal et son ministre de l’Industrie Abdesselam Bouchouareb.

Maroc- En attendant le takaful, le financement de immobilier par les banques islamiques sera une prise de risque

Pour Adnane El Guetari, Dg d'Umnia Bank, ''le démarrage de notre banque est désormais effectif avec ces premiers documents. Outre les produits et services relatifs à la gestion de comptes, nous pouvons également proposer des financements immobiliers sans des produits d’assurance.''

Le FMI examine les avancées et les priorités des réformes qu'il a recommandées à la Tunisie

Le FMI a achevé le 12 juin 2017 la première revue du programme économique de la Tunisie appuyé par un accord au titre du Mécanisme élargi de crédit. L’achèvement de la revue permet aux autorités de tirer l’équivalent de 227.2917 millions de DTS (soit environ 314.4 millions de dollars), ce qui portera le total des décaissements au titre de l’accord...