Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 26 Avril 2018

Les émissions mondiales de CO² à un plus haut historique en 2017 (AIE)

Les émissions mondiales de CO², découlant de l'utilisation de combustibles fossiles, ont augmenté de 1,4% en 2017, pour atteindre 32,5 gigatonnes, soit un plus haut historique, au vu d'une estimation encore provisoire, fait savoir l'Agence internationale de l'énergie (AIE) dans un rapport rendu public jeudi.
Les émissions de CO² n'ont pas augmenté partout; si la plupart des grandes économies ont enregistré une hausse en 2017, d'autres (Etats-Unis, Royaume-Uni, Mexique, Japon) ont connu des baisses.
La plus forte baisse est venue des Etats-Unis, ce en raison d'un développement accéléré des énergies renouvelables.
La demande mondiale en énergie a progressé de 2,1% l'an passé, à 14,05 milliards de tonnes d'équivalent pétrole, soit plus du double du taux de progression enregistré en 2016 (0,9%), du fait d'une croissance économique globale soutenue, a précisé l'AIE. En moyenne, de 2011 à 2015 compris, la demande mondiale d'énergie avait crû de 0,9% l'an.
Plus de 70% de la croissance de la demande mondiale en énergie a été satisfaite par le pétrole, le gaz naturel et le pétrole, tandis que la quasi-totalité du reste revenait aux énergies renouvelables, note l'AIE dans son rapport.
"La hausse importante des émissions mondiales de dioxyde de carbone, liée aux sources d'énergie, en 2017, nous montre que les efforts actuels pour lutter contre les changements climatiques sont loin de suffire, a déclaré Fatih Birol, directeur exécutif de l'AIE.
"Par exemple, on assiste à un ralentissement spectaculaire du taux d'amélioration de l'efficacité énergétique au plan mondial, les politiques mettant moins l'accent là-dessus", a-t-il ajouté.
La demande mondiale de pétrole a augmenté de 1,6% l'an dernier, soit de 1,5 million de barils par jour (bpj), plus du double du taux annuel moyen d'augmentation au cours des dix dernières années.
La consommation de gaz naturel a progressé pour sa part de 3% l'an dernier, la Chine comptant à elle seule pour près d'un tiers de cette hausse. C'est, parmi les combustibles fossiles, le gaz naturel qui a connu la plus forte hausse l'an dernier.
La demande en charbon a augmenté de 1% en 2017, après une baisse au cours des deux dernières années.
Malgré tout, l'électricité provenant des énergies renouvelables a connu une solide progression, de l'ordre de 6,3% l'an dernier, en raison du développement de l'énergie éolienne, du solaire et de l'hydroélectricité. Ce sont les énergies renouvelables qui ont connu le plus fort taux d'augmentation l'an dernier, parmi toutes les sources d'énergie.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie-Pétrole: Mékidèche appelle à la prudence face à la hausse des prix et à la poursuite des réformes

    Selon l’expert, « les variations actuelles à la hausse que l’on observe obéissent aux éléments de conjoncture, y compris géopolitiques. Pour le temps long, il faudra revenir aux fondamentaux de l’économie mondiale ».

France: Vincent Bolloré mis en examen, annonce son groupe

  Vincent Bolloré a été mis en examen mercredi, sans contrôle judiciaire, dans l’enquête sur l’obtention de concessions en Afrique, a annoncé son groupe dans un communiqué.

Un vaccin indisponible dans un centre médical d’Alger, à quelques kilomètres du point d’approvisionnement

  Le ministre de la Santé a déclaré, lors de son passage devant le Conseil de la nation, que l’épidémie de rougeole qui a frappé le sud du pays était due « au refus des parents de vacciner leurs enfants ».