Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Irak: L'ONU appelle à répondre aux besoins urgents de 4 millions d'enfants

A la veille de la Conférence sur la reconstruction de l'Irak qui se tiendra au Koweït, le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) et le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) ont appelé lundi à investir d'urgence dans la restauration des infrastructures et les services de base pour les enfants et les familles.
La violence a peut-être diminué en Irak, mais elle a bouleversé la vie de millions de personnes à travers le pays, laissant un enfant sur quatre dans la pauvreté et poussant les familles à des mesures extrêmes pour survivre, ont alerté les deux agences onusiennes.
Sans les investissements nécessaires pour restaurer les infrastructures et les services de base pour les enfants, les gains durement acquis pour mettre fin au conflit en Irak sont menacés, ont souligné l'UNICEF et ONU-Habitat.
"Les enfants sont l'avenir de l'Irak", a déclaré Geert Cappelaere, directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, en ajoutant : "La conférence du Koweït pour l'Irak cette semaine est l'occasion pour les dirigeants du monde de montrer que nous sommes prêts à investir dans les enfants et en investissant dans les enfants, nous sommes prêts à investir dans la reconstruction d'un Irak stable".
"Les enfants sont les plus durement touchés en temps de conflit et le redressement et la reconstruction de la crise urbaine en Irak doivent être priorisés, soutenus et rapidement mis en œuvre, en accordant une attention particulière aux personnes vulnérables, notamment les enfants", a déclaré pour sa part Zena Ali Ahmad, directrice d'ONU-Habitat pour la région arabe.
Le conflit a transformé les grandes villes irakiennes en zones de guerre avec des dommages importants aux infrastructures civiles, y compris les maisons, les écoles, les hôpitaux et les espaces de loisirs. Depuis 2014, les Nations Unies ont vérifié 150 attaques contre des établissements d'enseignement en Irak. La moitié de toutes les écoles du pays ont aujourd'hui besoin de réparations et plus de 3 millions d'enfants ont vu leur éducation interrompue.
Lors de la Conférence du Koweït sur la reconstruction de l'Irak, l'UNICEF et ONU-Habitat devraient appeler les Etats à formuler des engagements fermes pour rétablir l'éducation, le soutien psychosocial, la santé et l'eau, l'assainissement et l'hygiène et le logement dont ont besoin les enfants et leurs familles.

Xinhua


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.