Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Samedi, 24 Février 2018

Syrie: Les Etats-Unis veulent que les combattants étrangers capturés doivent être jugés dans leurs pays d'origine

Alors que les forces soutenues par les Etats-Unis en Syrie capturent un nombre croissant de combattants de l'Etat islamique (EI), Washington veut que les combattants étrangers rentrent dans leurs pays d'origine pour y être poursuivis, a déclaré dimanche un haut responsable du Pentagone.
La question de la gestion des étrangers capturés en Syrie est revenue sur le devant de la scène avec l'annonce de la capture par les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance de milices dominées par YPG kurdes, de deux militants faisant partie d'un groupe de quatre, surnommés les Beatles en raison de leur accent anglais.
Selon le représentant du Pentagone, qui a requis l'anonymat, les Etats-Unis sont en discussion avec le Royaume-Uni au sujet des deux Beatles mais à ce stade il n'est pas prévu de les transférer aux Etats-Unis ni même à la prison américaine de Guantanamo Bay à Cuba.
Une dizaine de représentants de la coalition internationale contre l'EI menée par les Etats-Unis doivent se réunir cette semaine à Rome. Les Etats-Unis et leur secrétaire à la Défense James Mattis devraient souligner la nécessité pour les pays concernés de récupérer leurs ressortissants membres de l'EI ayant été appréhendés.
Au rythme actuel des arrestations, les centres de détention des FDS sont presque plein. A un moment, en comptant les combattants syriens, les FDS capturaient 40 à 50 islamistes par jour.
Selon les autorités américaines, les FDS détiennent plusieurs centaines de combattants étrangers et plusieurs milliers de combattants syriens de l'EI.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le pain, le lait, le mini krach boursier de Wall Street et les paris de 2018

La chronique hebdomadaire d’El Kadi Ihsane sur El Watan traite de la cacophonie sur les subventions et le sens du mini krach boursier qui menace le capitalisme mondial. 

Algérie : Des stations de péage de l’autoroute est-ouest seront livrées en octobre prochain

    Le gouvernement a réservé une rallonge financière pour la prise en charge des travaux supplémentaires du projet de l’accès entre Mascara et l’autoroute est-ouest.

Le Maroc fera partie des cinq pays d'investissement de la BERD

Le président de la BERD, Suma Chakrabarti a souligné que sa banque est engagée et prête à continuer à soutenir le Maroc.