Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

Syrie: La Turquie bombarde la région d'Afrin

La Turquie a lancé "de facto" par des bombardements transfrontaliers une opération militaire dans la région syrienne d'Afrin, a déclaré vendredi le ministre turc de la Défense.
Aucune troupe n'a été déployée en territoire syrien, a cependant ajouté Nurettin Canikli sur l'antenne de la chaîne AHaber.
"L'opération a débuté de facto par des bombardements transfrontaliers, même s'il n'y a pas de franchissement de frontière", a déclaré le ministre. "Quand je dis 'de facto', je ne veux pas être mal compris. Cela a débuté sans franchissement de frontière", a-t-il insisté.
Un caméraman de Reuters a filmé vendredi matin des batteries d'artillerie turques tirant en direction du territoire syrien dans le village frontalier de Sugedigi.
Un porte-parole des milices kurdes YPG (Unités de protection du peuple) a confirmé que les forces turques avaient commencé à pilonner la région d'Afrin à partir de minuit, ciblant des localités kurdes. Environ 70 tirs ont été enregistrés.
Le gouvernement syrien a mis en garde jeudi Ankara contre la tentation de lancer une opération militaire dans ce secteur, l'un des trois passés sous le contrôle des forces kurdes et de leurs alliés dans le nord de la Syrie.
Le ministre turc de la Défense a déclaré que la Turquie n'avait pas d'autre choix que de chasser des "éléments terroristes" du nord de la Syrie.
"Tous les réseaux et éléments terroristes du nord de la Syrie seront éliminés. Il n'y a pas d'autre option", a-t-il dit.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.