Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Dimanche, 25 Février 2018

L'UNRWA lance un appel aux fonds suite à la réduction de l'aide américaine aux Palestiniens

Le commissaire général de l'UNRWA, l'agence des Nations unies qui vient en aide aux Palestiniens, a lancé mercredi à la communauté internationale un appel aux dons, après l'annonce par les Etats-Unis qu'ils ne verseront que la moitié de leur contribution.
Washington a déclaré mardi qu'il verserait 60 millions de dollars à l'UNRWA, et gelait les 65 millions restants pour le moment.
Les Palestiniens, que l'annonce de la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d'Israël a déjà indignés, ont dénoncé la décision de Washington sur l'UNRWA, qui risque d'accentuer les difficultés dans la bande de Gaza, où l'organisation vient en aide à une bonne partie des deux millions d'habitants.
Washington avait prévenu le mois dernier que le vote à une écrasante majorité de l'Assemblée générale de l'Onu condamnant la décision de Trump sur Jérusalem ne resterait pas sans lendemain.
Le commissaire général de l'UNRWA, Pierre Krähenbühl, a déclaré qu'il lançait un appel aux dons d'argent et allait entamer une campagne internationale de levée de fonds destinée à maintenir ouvertes en 2018 et au-delà les écoles et les cliniques pour réfugiés que gère l'organisation.
Selon lui, 525.000 enfants fréquentant les 700 écoles de l'UNRWA risquent d'être affectés par la baisse des versements américains, tout comme l'accès des Palestiniens aux soins de santé de base.
"La diminution de la contribution [NDLR, américaine] a aussi un impact sur la sécurité régionale, au moment où le Moyen-Orient est confronté à des menaces diverses, notamment celle d'une poursuite de la radicalisation", a dit Pierre Krähenbühl.
Pour Hanan Achraoui, haute responsable de l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), la Maison blanche "s'en prend au segment le plus vulnérable du peuple palestinien".

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Les flux commerciaux entre le Maroc et l’Espagne ont dépassé 14 milliards d'euros en 2017

L'Espagne est le premier partenaire économique du Maroc, pour la sixième année consécutive, "tant en importations qu'en exportations".

Condor annonce sa participation pour la troisième année consécutive au MWC 2018

Condor fera découvrir aux visiteurs du Mobile World Congress de Barcelone son nouveau Smartphone Allure M2.  

Bouteflika prêche une "conduite patriotique économique offensive, loin du protectionnisme stérilisant"

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé samedi à une "conduite patriotique économique offensive" en vue de moderniser l'industrie locale et conforter les entreprises publiques et privées.