Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Mardi, 24 Avril 2018

Arabie saoudite: Le prince Alwalid négocie sa remise en liberté

Le prince et milliardaire saoudien Alwalid ben Talal, arrêté il y a deux mois dans le cadre d'une opération anti-corruption, est en négociations avec les autorités du royaume mais un accord reste encore a trouver, dit-on de source gouvernementale.
Le prince Alwalid, dont le patrimoine est estimé à 17 milliards de dollars par le magazine Forbes, possède la société d'investissement Kingdom Holding et est considéré comme l'homme d'affaires saoudien par excellence.
"Il a offert un certain montant, mais ce n'est pas encore la somme qu'on attend de lui et jusqu'à présent le ministre de la Justice n'a pas donné son accord", a expliqué un responsable du gouvernement s'exprimant sous le sceau de l'anonymat.
De source proche du dossier, on rapporte que le prince a proposé de faire une "donation" au gouvernement saoudien en échange de la levée de toutes les charges pesant sur lui mais les autorités de Ryad ont refusé.
Des dizaines de princes, hauts responsables et hommes d'affaires saoudiens, dont plusieurs ministres en exercice, ont été interpellés début novembre à la demande d'un nouvel organe de lutte contre la corruption.
L'opération est également considérée comme un moyen pour le prince héritier Mohamed ben Salman de consolider son pouvoir.
Ces personnes sont détenues à l'hôtel Ritz Carlton de Ryad.
Les autorités saoudiennes évaluent le préjudice de cette corruption qui s'est étendue sur des années à 100 milliards de dollars.
Le prince héritier a indiqué qu'il souhaitait que les enquêtes aillent vite et n'a pas exclu qu'un arrangement financier soit trouvé dans la plupart des cas.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP du 07.03.2018: "Le 8 mars provoque un clash de civilisations sur RadioM"

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

Le ministère du Travail veut que les syndicats respectent uneloi qu'il transgresse lui-même (N.Bouderba)

A ne pas manquer

Prev Next

"Une ligne maritime directe reliant la Tunisie avec la Sénégal, la Côte d’Ivoire et le Ghana sera ouverte à partir du 04 juin" (Omar Béhi)

  Le ministre a indiqué que le forum économique africain sera une occasion importante pour l’échange des expériences et l’ouverture du dialogue entre les secteurs public et privé.

Algérie : Le SNAPO annonce une grève nationale des pharmaciens à partir de samedi

  Les membres du Snapo organiseront une réunion demain pour décidé de la durée de la grève.

Algérie: Saïd Djellab défend la limitation des importations et veut aller encore plus loin

  La réaction du ministre du Commerce se veut une riposte officielle aux pressions que nombre de chancelleries exercent sur le Gouvernement algérien pour revenir sur sa décision de limiter les importations.