Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 18 Janvier 2018

Les Etats-Unis veulent créer une coalition contre l'Iran (ambassadrice)

Les Etats-Unis vont travailler à la mise en place d'une coalition internationale pour "repousser" l'Iran, a annoncé jeudi l'ambassadrice des Etats-Unis aux Nations unies.
Nikki Haley a fait cette déclaration en présentant à la presse des morceaux d'armes qu'elle a qualifiés de preuves liant fermement l'Iran aux armes utilisées dans la guerre au Yémen.
"Vous nous verrez construire une coalition pour véritablement repousser l'Iran (...)", a déclaré Nikki Haley lors d'une conférence de presse. Elle se tenait devant ce qu'elle a dit être comme un missile iranien tiré du Yémen en Arabie saoudite.
Dans un hangar militaire, les Etats-Unis ont exposé jeudi pour la première fois des pièces présentées comme étant de l'armement iranien fourni aux milices chiites houthies au Yémen soutenues par l'Iran.
L'Iran a toujours démenti avoir fourni de telles armes aux Houthis.
Reuters a pu accéder au hangar, situé à la Joint Base Anacostia-Bolling à côté de Washington où le Pentagone a exposé les morceaux d'armes et expliqué comment il en avait conclu qu'elles venaient d'Iran.
Parmi les armes exposées, figurent des restes carbonisés de ce que le Pentagone a dit être un missile balistique de courte portée fabriqué en Iran et tiré du Yémen le 4 novembre contre l'aéroport international du roi Khaled, situé à une trentaine de kilomètres de la capitale, Ryad, ainsi qu'un drone et une arme anti-char récupérés au Yémen par les Saoudiens.
Une coalition de pays arabes menée par l'Arabie saoudite bombarde le Yémen depuis le printemps 2015 en soutient au gouvernement yéménite.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

CPP 10.01.18 "l'Alternance aux présidentielles de 2019 n'est pas impossible:en voilà les conditions"

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

Abderezak Dourari professeur des langues. "Le pouvoir algerianise son cosmos identitaire, tant mieux

A ne pas manquer

Prev Next

Le FMI dément vouloir imposer l’austérité à la Tunisie

Les déclarations qui se veulent rassurantes de son porte-parole aujourd’hui surviennent après les récentes protestations déclenchées par des mesures de la loi de finances 2018 ayant entraîné une hausse des prix du gasoil, des automobiles et des services de téléphonie et d'accès à internet.

De nouveaux investissements pour le secteur automobile tunisien (document OBG)

  Assembler les véhicules sur place permet aussi aux constructeurs de  contourner les quotas d’importation controversés actuellement en vigueur. Si la Tunisie a soi-disant libéralisé son régime légal des importations, la réalité est quelque peu différente, et les concessionnaires ne sont autorisés à écouler qu’un quart de leurs quotas à chaque trimestre.

Maroc - En 2017, pour la deuxième année consécutive, le déficit commercial s’est creusé

Il a progressé de 2.6%, enregistrant 189,8 milliards de dirhams, soit 6,7 milliards d’euros, contre 185 milliards en 2016. Autrement, dit, les exportations n’ont couvert que 56,3 % des importations. Le redressement des prix du brut a ainsi sévèrement pénalisé le royaume qui importe la quasi-totalité de ses besoins énergétiques.     Le déficit commercial du Maroc, selon l’indicateur préliminaire des échanges extérieurs...