Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 14 Décembre 2017

L'Onu prône une plus grande fermeté contre le trafic d'êtres humains

Une résolution préconisant des mesures plus fermes contre le trafic d'êtres humains et l'esclavage moderne dans le monde a été approuvée à l'unanimité, mardi, par le Conseil de sécurité des Nations unies.
Cette résolution appelle les pays du monde entier à adopter des lois contre le trafic d'êtres humains, à redoubler d'efforts pour démanteler les réseaux criminels et à soutenir davantage les personnes qui ont réussi à échapper à l'esclavage.
Pour le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le trafic d'être humains n'est pas seulement un crime, mais un problème qui entrave le développement.
"Empêcher les situations qui conduisent à ce trafic, c'est s'attaquer à la pauvreté et à l'exclusion, conformément au Programme 2030 pour le développement durable", a dit le secrétaire général devant le Conseil de sécurité.
On évalue à 40 millions le nombre de personnes qui, à travers le monde, étaient réduites en 2016 à des formes modernes d'esclavage, selon l'OIT (Organisation internationale du travail) et l'ONG Walk Free Foundation.
Antonio Guterres a préconisé un renforcement de la protection des migrants risquant d'être la proie de trafics humains dans des pays en conflit comme la Libye.
Une vidéo qui semble montrer des migrants africains vendus comme esclaves en Libye a provoqué un tollé international.
"Ces derniers jours, nous avons tous été horrifiés par les images de migrants africains vendus comme des 'marchandises' en Libye", a dit le secrétaire général.

Reuters


Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

Le CPP remet la visite de Macron à l’endroit et la Fetwa de Trump à l’envers

Sondage

Quelle est parmi les mesures de la loi de finances pour 2018 en Algérie celle que vous redoutez le plus pour votre budget

Vidéos

"Le gisement monétaire de la finance islamique est surestimé en Algérie"- Hachemi Siagh

A ne pas manquer

Prev Next

Algérie : Interdiction d’une conférence sur les élections, à l’université Alger

«Cette interdiction s’inscrit dans le cadre d’une série de dérapages que connait l’université Alger 3 depuis des mois», soutient le sociologue.

La Tunisie et le FMI parviennent à un accord sur le programme économique du pays

L'inflation a dépassé les 6% en novembre, sous l'effet de hausses significatives des prix des produits alimentaires.

La liaison en fibre optique Oran-Valence réévaluée de près de 58% à cause des retards

 Le délai d’exécution du projet a été prorogé d’une durée supplémentaire de 12 mois à travers l’avenant n°2 au contrat du marché.