Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Jeudi, 22 Février 2018

  •   APS
  • dimanche 22 octobre 2017 11:38

L'ONU exige la mise en oeuvre de mesures d'urgence pour l'application de l'accord de paix au Mali

Une délégation du Conseil de Sécurité de l'ONU, en visite à Bamako, a exigé "la prise en compte absolue dans l'immédiat de plusieurs mesures d'urgence pour faire avancer la mise en oeuvre" de l'accord de paix au Mali, a-t-on indiqué samedi de source officielle.

Selon le président du comité de suivi de l'Accord (CSA), le diplomate algérien Ahmed Boutache, "le Conseil de Sécurité a indiqué une liste de 6 ou sept urgences qui doivent être prises en considération tout de suite pour qu'on ait des résultats dans les plus brefs délais".

Il a donné cette indication samedi à l'issue d'une séance de travail entre la délégation onusienne, le CSA, qui regroupe les parties maliennes signataires de l'Accord de paix et le chef de file de la communauté internationale.

Ahmed Boutache a précisé que le président du Conseil de Sécurité a cité parmi les urgences la lutte contre l'impunité, la sanction des violations, le retour du symbole de l'Etat malien à Kidal (nord du Mali), donc de l'installation des autorités intérimaires.

Evoquant les délais, le diplomate algérien, a indiqué que les chronogrammes seront élaborés pour la région de Kidal entre les parties maliennes elles-mêmes et pour les questions qui n'ont pas été mis en oeuvre dans l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali.

La délégation du Conseil de Sécurité de l'ONU termine dimanche une visite au Mali, première étape dans les pays du G5 Sahel, qui comprend en outre le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

 

APS



Évaluer cet élément
(0 Votes)

Laissez un commentaire



  1. En ce moment
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Vidéos

2017 a été marquée par la répression des ahmadites et des migrants (directrice d’Amnesty Algérie, sur Radio M)

Sondage

la décision d’ouvrir le capital ou de céder une entreprise publique doit remonter au président de la république ? - 6.2%
les privatisations et ouverture de capital doivent passer par la bourse d’Alger ? - 33.5%
il est plus urgent de cesser le soutien financier aux entreprises publiques que de savoir qui va les racheter ? - 34%
il faut maintenir le secteur public tel quel pour préserver l’emploi et l’égalité social ? - 20.7%

Total votes: 889

Vidéos

"Il faut poursuivre les réformes engagées au début des années 2000"-Temmar

A ne pas manquer

Prev Next

Le Chinois Doogee assemble ses téléphones à Aïn Benian en partenariat avec Matos Algérie

La ligne d’assemblage verra la sortie, en mai prochain, des premiers téléphones assemblés localement. Quatre modèles seront commercialisés dans un premier temps (Doogee MIX, MIX Lite, Doogee X30 et X55). Quant au Doogee X9S, un mobile 4G entrée de gamme, il sera bientôt disponible sur le marché au prix de 17.000 dinars, selon le responsable communication et marketing de Doogee Algérie.

D’ici 2022 Sonatrach recrutera 12.000 personnes et, à compétence égale, priorisera les candidats du Sud

Ces milliers de recrutements, a expliqué le directeur exécutif des RH de Sonatrach, sont destinés à remplacer les effectifs « perdus » ces dix dernières années. Depuis 2008, a-t-il indiqué, 23.000 travailleurs ont pris leur retraite, soit « la moitié des effectifs », et les cinq dernières années ont connu une véritable saignée, avec 15.000 départs à la retraite.

Flash d’infos de Radio M.

Nous vous présentons le flash d’informations de Radio M., la web radio de Maghreb Emergent.